forum d'astronomie


Bienvenue sur le forum CERA.

Passionnés d'astronomie et de nature, ce forum est le votre. L'inscription est gratuite, ne vous en privez pas Wink

http://www.cera-astronomie.com/profile.forum?mode=register

A très bientôt, au pays du Ciel et de la Terre

forum d'astronomie

Forum d'astronomie et d'environnement, lié à l'association CERA
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Bienvenue au pays des étoiles, du ciel et de la terre. N'hésitez pas à consulter également notre sitehttp://ceraastronomie.wifeo.com/  Pour s'inscrire au CERA  http://ceraastronomie.wifeo.com/adhesion-cera.php

Partagez | 
 

 Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Les agrocarbutants, solution ou pas à l'après pétrole ?
oui c'est évident car ce sont des essences vertes
0%
 0% [ 0 ]
non les agrocarburants ne valent pas mieux que le pétrole
75%
 75% [ 6 ]
je ne sais pas
25%
 25% [ 2 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Jeu 5 Oct - 8:55

Salut

De plus en plus souvent les médias nous parlent de soit disant carburants bio comme étant la solution à l'après pétrole. Certes, à premiére vue, l'idée semble intéressante, mais si on creuse un peu plus, il est facile de comprendre qu'il en est autrement. Rien que l'apellation "carburant bio" est une abération. En effet, ces carburants ne sont pas labélisés "agriculture biologique". Pour produire les végétaux qui serviront à leur production, on utilise des insecticides, des herbicides, des engrais chimiques et autres poisons de ce genre.
Autre souci concernant ces carburants : les terres cultivables. Nous savons pertinament que nous ne disposons pas d'assez de terres pour subvenir à nos besoins actuels en carburant (sans compter que la consommation ne fait qu'augmenter). L'agriculture sert avant tout à l'alimentation. Doit on arréter de nous nourir pour pouvoir rouler en voiture ? L'agriculture sert aussi pour les textiles (le lin par exemple). Si en plus de cela nous devons produire du carburant, alors il nous faudrait trouver 2 ou 3 planète Terre supplémentaire (peut être 6 ou 7 si nous consommons comme aux USA). Cela est bien entendu impossible.
Par ailleurs, pour produire ces carburants d’origine végétale, il faut des engins agricoles, des usines, etc., qui sont de gros consommateurs de pétrole. Les soit disant carburants bio serviraient ils à sauver l’industrie du pétrole ?
Il n’y a pas de solution miracle à l’après pétrole. La seule solution pour ne pas s’enliser est de réaliser des économies d’énergies. Des solutions existent, comme les moteurs hybrides par exemple, ou encore en limitant nos trajets. Il est aussi possible de prendre un vélo pour les courts trajets. Il faut aussi privilégier les transports en commun moins gourmands en pétrole que toutes les voitures individuelles.

Bien entendu, il y aura un après pétrole car la Terre est un système finie avec des ressources naturelles limitées. Seulement, la solution pour nous en sortir ne passera pas par les carburants d’origine végétale, mais pas les économies d’énergie que nous devons impérativement réaliser. Pour bien, il faudrait réduire de moitié notre consommation actuelle d’énergie. Ceci est faisable rien qu’en luttant contre les gâchis en tout genre (pollution lumineuse par exemple). De même, il nous faudra freiner notre croissance. En effet, comme je l’ai dit plus haut, la Terre est un système finie, donc il sera impossible de croitre sans cesse. Si nous ne comprenons pas cela, alors nous courrons à de graves problèmes. Après avoir épuisé toutes nos ressources en entretenant une croissance forte nous connaitrons alors un déclin que nule société ne saura éviter. S’en suivra un éfondrement de la démographie, peut être des guerres, des famines, etc. Je ne veux pas faire dans le catastrophisme, juste dans le réalisme, pour que chacun ouvre les yeux et sache que ce n’est pas en produisant un peu de « carburant bio » que nous trouverons la solution pour assurer l’avenir énergétique de l’humanité, voir la survie de l’humanité.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/


Dernière édition par Clavius le Mar 14 Sep - 15:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Jeu 5 Oct - 20:43

Salut,


Tout à fait d'accord, j'avoue avoir bien des difficultés à comprendre cette engouement pour les carburants d'origine végétale (encore appelé biocarburants par certain). Une personne disait même que l'agriculture moderne, c'est se servir de terres pour transformer du pétrole en nourriture.

Certains scientifiques disent qu'il faut plus d'énergie (obtenue à l'aide de combustibles fossiles) pour produire de l'ethanol ou du diester que ce que ces produits sont capables de restituer dans le moteur.

http://petroleum.berkeley.edu/patzek/BiofuelQA/Materials/RealFuelCycles-Web.pdf

@+
Revenir en haut Aller en bas
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Jeu 5 Oct - 22:02

Cette page me fait bien marrer, le dessin illustre bien la situation


http://www.oilcrisis.com/Ethanol/


@+
Revenir en haut Aller en bas
walgui
Terre
Terre
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 34
Localisation : un peu la, un peu ailleurs
Date d'inscription : 26/11/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Jeu 5 Oct - 22:19

Je me permets de mettre une tite traduction des cases du dessin :
case 1 : "Le cultivateur de Maïs...L'espoir de l'Amérique pour supprimer sa dépendance au pétrole"

case 2 : "Mais pourquoi cet homme sourit ?"

case 3 : "Parce qu'il faut 1.29 gallons de pétrole fossile pour produire 1 gallon d'éthanol"

tres realiste Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://dva2.over-blog.com
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 6 Déc - 22:31

Salut

Dans la rubrique on aura tout vu, voici un projet qui propose d'utiliser la graisse de liposuccion pour fabriquer des biocarburants pour faire une course en bateau autour du monde.(The earthrace) Mdr Laughing


http://calorielab.com/news/2005/11/11/biofuel-promoter-to-power-boat-using-human-fat/
http://www.earthrace.net/view.asp?webpage=1228
http://www.solarnavigator.net/earthrace.htm

C'est en lisant un article d'un scientifique agronome que j'ai eu connaissance de cette pratique.

http://www.ijtr.org/Vol%201%20No1/5.%20Giampietro_Mayumi_Ramos-Martin_IJTR_Article_Vol1_No1.pdf

dans le jounal de recherche transdiscipliaire

http://www.ijtr.org/
@+ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 6 Déc - 22:38

Salut

C'est une blague ? Si c'est vrai, c'est vraiment hum de mauvais goût. Comme un arière goût de graisse trop cuite hihihi Smile

Dommage qu'aucun lien ne soit en français.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Ven 29 Déc - 10:16

Salut

En Allemagne, les biocarburants issus de la biomasse pourraient, dès aujourd'hui, couvrir 20% de la demande en carburant et ainsi réduire sensiblement la dépendance du pays vis-à-vis des importations de pétrole. D'après Stephan Kohler, président de l'agence allemande de l'énergie (DENA), leur part pourrait atteindre 35% d'ici 2030. Dans une récente étude impliquant industriels et politiques, la DENA a examiné, dans cette optique, les possibilités du processus de liquéfaction de la biomasse ("Biomass-to-Liquid" ou BtL).

Dans les pompes des stations service, on trouve d'ores et déjà, mélangée aux carburants classiques, une certaine quantité de ces essences "agricoles". Le gouvernement souhaite atteindre un taux d'incorporation de 8% d'ici 2015 (3,5% aujourd'hui). Jusqu'à maintenant, seuls certains constituants de la plante sont utilisés pour la production de ce "pétrole vert" de première génération, l'huile tirée du colza par exemple. Pourtant des carburants de deuxième génération, comme le BtL, sont à l'étude: l'intégralité de la plante est utilisée pour synthétiser le carburant.

Contrairement à l'éthanol ou au biodiesel, le BtL n'est pas encore produit en quantités industrielles. Selon M. Kohler, cela est toutefois possible. Une installation de production coûterait entre 400 et 600 millions d'euros. Le prix d'un litre de BtL s'élèverait à moins de 80 centimes d'euro. Ce carburant de seconde génération permettrait une réduction accrue des émissions de CO2 par rapport aux carburants de première génération.

La Dena se dit toutefois préoccupée par l'augmentation visible de la concurrence entre les différents secteurs consommateurs de biomasse. Cette ressource s'avère en effet de plus en plus exploitée par l'industrie chimique ainsi que par les activités de production électrique et de production de chaleur.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3565

Une fois de plus on reparle des "biocarburants", qui n'ont pourtant rien de bio, et qui ne réduira pas notre dépendance en produit pétrolier.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 3 Jan - 10:38

Salut

Depuis le 1 er janvier la commercialisation des biocarburants est autorisée. Les premières pompes ne devraient pas tarder à voir le jour en attendant que les français s’équipent progressivement de véhicules roulant au bioéthanol.

Les automobilistes ne vont pas tarder à remarquer un nouveau prix affiché dans les stations services. Le premier carburant « propre » est en effet officiellement vendu depuis le premier janvier 2007. Son nom : l’E85, composé de 85% d’éthanol et de 15% de SP95. La suppression de toutes les taxes sur la partie verte fera, d’après le ministère de l’Economie et des Finances, du E85 une alternative compétitive, en terme de prix, par rapport à l'essence, voire par rapport à la filière diesel.

L’éthanol dont se compose l’E85 provient de la fermentation de céréales et de betteraves et permet, avec l’adjonction de 15% d’essence, de faire rouler des véhicules dits « flex fuel » capables de fonctionner avec les deux types de carburants. Pour l’heure, seuls deux constructeurs offrent des voitures mixtes mais de nouveaux modèles vont apparaître au cours de l’année à venir.

Le gouvernement envisage la création de 500 à 600 pompes avant la fin de l’année et souhaite ainsi porter la part des biocarburants dans la consommation totale de carburant à 5,75% en 2008 et à 7% en 2010. Par ailleurs, le ministère de l’Economie met en ligne un site (cf. liens) qui permet de comparer en temps réel le prix des différents carburants dans environ 8000 points de vente référencés.

Plusieurs pays se sont déjà engagés dans cette voie, notamment les Etats-Unis, la Suède, l’Allemagne et la Pologne. Mais c’est au Brésil que revient la palme des carburants verts. Dans ce pays, le bioéthanol représente 40 % du carburant, hors diesel, consommé, selon l'Unica, le syndicat des sucriers (l’éthanol est produit partir de la canne à sucre). Les ventes de véhicules multi carburants ont explosé et aujourd’hui deux véhicules vendus sur trois sont flex fuel.

souce http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 3 Jan - 10:43

Salut

Comment peut on croire encore que les carburants d'origines agricoles pourront remplacer le pétrole ? Il suffit de lire mon premier message sur ce sujet pour comprendre que cela sera impossible. Conduire ou manger, il faudra choisir !
Par ailleurs, ça m'agace de plus de plus de voir le therme "carburant bio" pour les carburants d'origines végètales. Ceux ci n'ont rien de bio ! Ils n'ont pas le label agriculture biologique que je sache ! Tout comme on nous a trompé avec d'autres produit dit bio, serait on en train de faire de même avec le carburant ?

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Ven 5 Jan - 10:27

Salut

Le bioéthanol (ou superéthanol) à la pompe, c'est désormais légal. Depuis le 1er janvier, ce nouveau type de carburant est en effet officiellement autorisé à la vente en France dans les stations-service.

Plus précisément, c'est le carburant E85 composé à 85 % de bioéthanol et de 15 % de SP95 qui devrait très prochainement faire son apparition. Pour pouvoir bénéficier du nouveau carburant, il faudra impérativement avoir un véhicule avec moteur dit 'flex fuel', capable d'en assurer la combustion, un moteur également compatible avec l'essence classique. Du coté prix, la partie bioéthanol sera complètement détaxée, ce qui devrait mettre ce carburant à un prix compétitif.

Le gouvernement prévoit l'ouverture de 500 à 600 pompes de E85 sur le territoire d'ici la fin de l'année 2007. L'objectif est d'atteindre pour l'année prochaine (2008) une proportion de biocarburant consommé de 5,75 %, proportion devant s'élever à 7 % dans trois ans (2010). L'E85 sera produit à partir de la fermentation de céréales et de betteraves.

Avec seulement deux constructeurs commercialisant des véhicules compatibles, les moteurs flex fuel ne sont pas encore répandus, mais d'autres constructeurs devraient rapidement en proposer. Le bioéthanol arrive donc sûrement en France ainsi que dans d'autres pays dont les Etats-Unis, la Suède, l'Allemagne et la Pologne. Mais on reste encore loin du Brésil, leader incontesté dans le domaine, où les voitures flex fuel représentent les deux tiers des ventes et le bioéthanol 40 % du carburant consommé hors diesel dans le pays.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3591

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 24 Jan - 22:35

Salut

Ce soir, aux infos régionales, j'ai entendu une nouvelle qui m'a fait sursauter. Il est question de faire du charbon liquide, afin de subvenir à nos besoins en carburants. Certes, la liquéfaction du charbon en "pétrole" n'est pas une invention nouvelle. Par contre, ce qui est nouveau (et c'est là que j'ai fait un bon), c'est que ceci nous est présenté comme étant une solution écologique pour sortir de l'après pétrole. Le therme bio et propre ont été employés à plusieurs reprises. Le charbon n'a rien de bio, car je le rappelle une fois de plus, bio est un label de qualité sur des produits garantis sans pesticides et autres aditifs artificiels. Par ailleurs, pour l'environnement, le charbon n'a rien de "propre". Lors de sa conbustion, il dégage d'énormes quantité de CO2. En utilisant le charbon comme carburant pour nos voitures, nous risquons donc de voir l'effet de serre augmenter considérablement. Le pire c'est qu'un baril de charbon liquéfié coûte moins cher qu'un baril de pétrol. Ceci risque d'inciter à la consommation de carburant et d'acroitre la production de CO2.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 24 Jan - 23:14

Salut

Il semblerait que le nombre d'ineptie proféré par les media soit une fonction croissante du taux d'augmentation du prix du pétrole. Après quelques mois de baisse (depuis la fin de l'été), le nombre de "betises" énergétiques avait diminué. Le prix vient de repartir à la hausse, à n'en pas douter on va encore entendre des sottises.

Ici l'évolution du prix du brent jusqu'au 25 janvier
Revenir en haut Aller en bas
dany boon
Univers
Univers
avatar

Nombre de messages : 23706
Date d'inscription : 05/02/2005

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 24 Jan - 23:35

Salut

voici les liens

http://www.mecaoil.com/?OVRAW=biocarburant&OVKEY=biocarburant&OVMTC=standard

http://www.ford-developpement-durable.fr/?campaignid=searchmarketing&advertiserid=overture&bannerid=bioflex

http://fr.wikipedia.org/wiki/Biocarburant

http://www.italiq-expos.com/blog-shopping/2006/04/27/151-pourquoi-le-biocarburant-ne-peut-pas-remplacer-le-petrole

http://www.energies-renouvelable.com/

http://www.cc-villeneuvois.fr/bio-carburant-infos.html

http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1057

http://perso.orange.fr/solaire2000/FAQ/FAQ_TRANSPORTS/BIOCARBURANTS.htm

http://www.futura-sciences.com/news-microdiesel-biocarburant-directement-produit-bacteries_9857.php
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 14 Fév - 9:30

Salut

La France comptera à la fin 2008 un total de 200.000 voitures flexfuel, fonctionnant à la fois à l'essence et au bioéthanol, a affirmé mardi à Lisbonne le champion automobile Alain Prost, qui préside un groupe de travail mis en place par le gouvernement français sur le développement de ce carburant.

Après avoir annoncé que le prix à la pompe du biocarburant E85 pourrait se situer autour de 0,80 euro le litre, le ministre de l'Economie Thierry Breton avait pour sa part déclaré en octobre dernier que la moitié des véhicules essence fabriqués "avant 2009" pourront fonctionner grâce au flexfuel.
"Fin 2007 il y aura entre 20.000 et 40.000 voitures équipées et 500 stations-service" proposant du bioéthanol E85 (85% d'éthanol d'origine agricole et 15% d'essence) et ces chiffres "passeront fin 2008 à 200.000 et 1.800" respectivement, a indiqué mardi Alain Prost.

Selon lui, les constructeurs comme Renault et PSA seraient "très intéressés" par son développement tandis que le monde agricole serait prêt à relever le défi. Et augmenter ainsi leurs bénéfices via une croissance de la demande disent néanmoins certains... Le développement des biocarburants en France constitue une "formidable opportunité" pour les agriculteurs, avait ainsi affirmé en octobre Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, lors d'une conférence de presse.

A la même date, le ministre de l'économie Thiery Breton avait affirmé que les constructeurs français - et en tout premier lieu Renault - avaient pris l'engagement qu'avant 2009 la moitié des véhicules essence produits seront des véhicules qui permettent de mettre à la fois du flex ou du carburant traditionnel.

Le champion automobile qui a du par ailleurs brûler plus d'un litre d'essence dans sa carrière a également souligné la “volonté politique” de la France en la matière. Selon M. Prost le bioéthanol serait aujourd'hui le seul carburant alternatif à l'essence valable pour le domaine automobile, une affirmation qui possède néanmoins quelques critiques.

Le bioéthanol est "issu d'une technologie très simple et son utilisation nécessite de très petites modifications" des moteurs, a-t-il fait valoir, vantant également la possibilité pour le consommateur de l'utiliser en alternance avec l'essence sur une même voiture.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3736

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 21 Fév - 19:33

Aux Etats-Unis, le maïs est de plus en plus utilisé pour fabriquer du biocarburant. Résultat, les cours augmentent. Une catastrophe pour les pays, comme le Mexique, où le maïs est un aliment de base.

Wall street journal et courrier international ont écrit


Citation :
Le succès croissant de l’éthanol aux Etats-Unis va vraisemblablement réduire la quantité de maïs disponible pour la consommation humaine et l’alimentation du bétail ou des volailles, et pousser les prix de cette céréale vers des niveaux sans précédent d’ici deux à trois ans. Dans ces conditions, certains craignent que le maïs ne devienne inabordable pour les consommateurs pauvres, tout en tirant vers le haut l’ensemble des prix de l’alimentation.

Au Mexique, l’augmentation des prix de ce produit est devenue un sujet politique brûlant, car il entre dans la fabrication des tortillas, l’aliment de base de la population. Selon la Banque centrale, le prix des tortillas a progressé de 14% l’année dernière. Des législateurs réclament l’instauration d’un contrôle des prix, tandis que le nouveau ministre de l’Economie, Eduardo Sojo, veut encourager les agriculteurs à augmenter leur production. Il a récemment attribué le renchérissement du maïs au détournement de la production américaine vers la fabrication d’éthanol.

L’envolée des prix des denrées alimentaires risque de provoquer des émeutes urbaines dans de nombreux pays à faibles revenus qui dépendent des importations de céréales, comme l’Indonésie, l’Egypte, l’Algérie, le Nigeria et le Mexique, prévient Lester Brown, fondateur de l’Earth Policy Institute et auteur d’un rapport récemment publié sur la demande potentielle pour le maïs de la part de l’industrie de l’éthanol. Selon ce rapport, les distilleries d’éthanol en construction aux Etats-Unis auront besoin de 139 millions de tonnes de maïs d’ici à la récolte de 2008, soit bien plus que les estimations du ministère de l’Agriculture américain, qui sont d’environ 60 millions de tonnes. Si l’estimation de l’Earth Policy Institute se vérifie, la concurrence naissante entre les voitures et les hommes poussera probablement les prix des céréales vers des sommets encore jamais atteints, affirme Lester Brown.

Premier producteur mondial de maïs, les Etats-Unis en sont également le premier exportateur. Depuis que, en 2006, la Chine a réduit ses exportations pour satisfaire les besoins de sa propre industrie de l’éthanol et pour prévenir toute pénurie, les pays importateurs sont devenus plus dépendants des exportations américaines. D’après un rapport publié récemment par JP Morgan, les prix moyens du maïs devraient faire un bond de 61% en 2007.

Si l’on en croit ce rapport, la croissance de la filière éthanol nécessite 12,5 milliards à 25 milliards de tonnes supplémentaires de maïs chaque année. A elle seule, une hausse aussi rapide de la demande suffira à maintenir les cours à des niveaux élevés. Autant dire que le moindre aléa climatique risquerait donc de porter les prix à des niveaux record. La Chine prend déjà des mesures pour assurer son propre approvisionnement intérieur. En décembre, Pékin a gelé la construction de nouvelles usines d’éthanol à base de maïs.

Transformer la biomasse en biocarburant viable

Pour Arthur Ragauskas, maître de conférences à l’Institut de technologie de Géorgie, qui a récemment cosigné un article sur les biocarburants dans le journal Science, une filière des biocarburants durable doit forcément s’appuyer sur une matière première meilleur marché et un maïs peu coûteux. Le débat opposant la nourriture au carburant, commente-t-il, peut devenir productif si les universités, les autorités et le secteur privé renforcent leur collaboration en vue de transformer la biomasse non alimentaire comme le panic érigé (switch grass, une herbe naturelle à croissance rapide des Grandes Plaines), les déchets recyclés et les résidus de maïs (feuilles et tiges séchées) en biocarburants viables.

De son côté, le lobby des producteurs de maïs aux Etats-Unis affirme que sur le long terme il y aura toujours assez de céréales pour répondre aux besoins. Les agriculteurs ont toujours su réagir aux signaux envoyés par le marché en matière de prix. Nous avons toujours rencontré davantage de problèmes de surproduction que de pénurie, assure Rick Tolman, président de l’Association nationale des producteurs de maïs. Il n’y a pas de conflit entre les deux [utilisations du maïs, pour l’alimentation et pour le carburant], ni de crise en vue.


source : http://www.infosdelaplanete.org/1505/la-tortilla-victime-du-boom-de-l%E2%80%99ethanol.html

@+
Wink
Revenir en haut Aller en bas
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 21 Fév - 19:38

Une idée qui vient de refaire surface :

source : l'état de la planète

http://www.delaplanete.org/actualite.php3?ref=387

A quand les biocarburants à partir de cadavres humains ?

@+ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 21 Fév - 21:54

Salut

Oui et les derniers restes on en fera du "soleil vert" hihihi, quite à faire dans le "bio" (je plaisante bien sur Wink )

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 7 Mar - 10:03

Salut

Les gouvernements d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie adhèrent tous à une politique énergétique intégrant le développement des biocarburants et de la bioénergie.

De par ses forêts, la Colombie Britannique (Canada) dispose d'un atout majeur pour la production de biocarburants à base de bois. L'Université de Colombie Britannique (UCB) possède ainsi, au sein de sa faculté des sciences appliquées, un centre de recherche sur les énergies propres. Ce centre met au point un processus de développement de biocarburants et de composés chimiques basés sur le bois.
D'un point de vue technique, les plate-formes de production de biocarburants existent mais elles demandent encore à être améliorées et comparées dans leur efficacité pour fabriquer des produits à valeur ajoutée. Il faudrait créer des "bio-raffineries" qui convertiraient la biomasse en produits multiples répartis en fibres, énergie et produits chimiques divers (des polymères aux pâtes à papier).

Le principe de conversion de la biomasse en éthanol est divisé en trois étapes qui produisent chacune, aussi bien un composé nécessaire à l'étape suivante qu'un produit directement exploitable. Ainsi la première étape produit de la lignine et de la cellulose, la deuxième des sucres qui, fermentés, produisent à la troisième étape de l'éthanol. La lignine, les sucres et l'éthanol sont des produits directement utilisables.

Le concept de "bio-raffinerie" est optimal d'un point de vue économique et environnemental en utilisant tous les composants du bois. Ainsi l'exploitation de seulement 25% du bois infecté par le dendoctrone du pin, insecte ravageur, pourrait couvrir pendant cinq à dix ans les besoins en essence de la Colombie Britannique. Les dégâts engendrés par le dendoctrone diminuent la valeur marchande de la forêt. De plus, le bois mort accumulé augmente considérablement le risque d'incendie majeur. Le développement de la bioénergie pourrait enrayer ce phénomène en justifiant le coût d'abattage et de reboisement, ceci améliorant la gestion forestière.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3810

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 14 Mar - 10:10

Salut

Des chercheurs américains ont conçu une filière de production de biocarburants à partir de la biomasse qui permettrait de répondre aux besoins de tous les moyens de transports aux Etats-Unis. Quelques progrès techniques restent à accomplir pour la mettre en pratique.

Pour remplacer par des biocarburants les 14 millions de barils de pétrole avalés chaque jour par le secteur des transports aux Etats-Unis, il faudrait une quantité de biomasse que la superficie agricole du pays ne suffirait pas à produire. Même en transformant tout le soja et tout le maïs produit sur son sol en biocarburant, les Etats-Unis ne remplaceraient que 6% du diesel et 12% de l’essence consommés. Et feraient monter les prix de l'agro-alimentaire.

Des chercheurs ont donc conçu un nouveau processus qui permettrait de produire la même quantité de carburants avec trois fois moins de biomasse. Pour cela, ils entendent utiliser le dioxyde de carbone émis lors de la fabrication des biocarburants.

L’équipe de Rakesh Agrawal (Purdue University, USA) part du procédé déjà connu de la gazéification de la biomasse, qui permet d’obtenir du carburant liquide à partir de déchets végétaux. Le problème c’est que le procédé émet beaucoup de CO2. Pour y remédier, les chercheurs ont imaginé un système de récupération du dioxyde de carbone qui serait lui aussi transformé en carburant en réagissant avec de l’hydrogène.

Agrawal et ses collègues, qui publient aujourd’hui un article dans les PNAS, ont calculé qu’avec ce procédé 1,4 milliard de tonnes de biomasse sèche par an permettrait de produire les carburants nécessaires à l’ensemble du secteur des transports aux Etats-Unis –soit trois fois moins de biomasse qu’avec un procédé conventionnel.

Encore faut-il disposer d’un moyen peu polluant et peu coûteux pour produire l’hydrogène nécessaire à la réaction. Les chercheurs envisagent un système alimenté par l’énergie solaire ou nucléaire. Cette dernière est politiquement délicate ; la première ne permet pas encore de fabriquer de l’hydrogène bon marché. L’équipe de Purdue y travaille.

Le département américain de l’énergie (DOE) vient d’ailleurs de donner un coup de fouet à l’énergie solaire en finançant des recherches pour faire baisser les prix. Objectif : une technologie accessible à tous en 2015. Le DOE investit 168 millions de dollars sur trois ans sur des partenariats avec le secteur privé, qui devrait lui apporter 189 millions de dollars.

source http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/

Réponse perso :

En fait, si on comprend bien, ce que propose les USA, ce n'est pas pas de produire des "biocarburants", mais de transférer une forme d'énergie en une autre (électricité en hydrogéne, puis hydrogéne en carburant). Au final, cela risque peut être de coûter plus cher en énergie que cela rapportera. Même si leur idée semble séduisante, je doute qu'elle soit viable. Enfin, pourquoi pas ... laissons les étudier la choses et se rendre compte de l'évidence Smile
J'aimerais savoir ce que vous pensez de cela. Cosmick, tu en penses quoi ?

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
walgui
Terre
Terre
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 34
Localisation : un peu la, un peu ailleurs
Date d'inscription : 26/11/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 14 Mar - 21:56

les US ? se rendre compte d'une évidence ? des types qui ont élu Bush ?
plus sérieusement, ce n'est pas ca qui va sauver la planète, ca va l'enfoncer un peu plus, au point ou on en est ...
Revenir en haut Aller en bas
http://dva2.over-blog.com
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Ven 16 Mar - 22:09

Salut,

On m'appelle ? Very Happy

Si j'ai bien compris, le but est de se servir de champs pour transformer de l'énergie solaire ou nucléaire en carburant.

Quelques rappels.

Pourquoi vouloir disposer d'un carburant liquide ?
car c'est facile à transporter

Pourquoi vouloir faire de l'essence ?
A cause la quantité d'énergie disponible par unité de masse comparée à d'autres moyens de stockage.

Pourquoi transformer de l'énergie nucléaire ou solaire en carburant ?
Car il n'existe pas de technologie permettant de faire un moteur fonctionnant directement avec du nuke ou du solaire.

Faudra t-il plus d'énergie pour fabriquer le carburant que celui ci est capable de restituer (EROI < 1) ?
Vu le nombre d'opérations de transformation en jeu : certainement

Est-ce génant d'un point de vue énergétique ?
oui et non

non : c'est génant lorsque la fabrication des "biocarburants" nécessite une forme d'énergie utilisée en quantité plus importante que l'énergie nécessaire pour l'usage qu'ils sont censés remplacer, cet usage étant accompli avec cette même forme d'énergie. Par exemple, si il faut plus de pétrole pour fabriquer des biocarburants que si l'on mettait directement le pétrole dans le moteur mieux vaut directement mettre le pétrole dans le moteur (après raffinage bien sur) et non fabriquer le biocarburant. Ici ce n'est pas le cas puisque l'on utilise de l'énergie solaire ou nucléaire au départ. Ca ne pose pas de problème alors ?

Si quand même ! Imaginons qu'en France, on décide de mettre au point ce procédé pour remplacer tout le pétrole utilisé par des biocarburants fabriqués selon le procédé decrit par le nouvel obs, supposons également qu'il n'y a pas de contraintes sur les terres disponibles. Imaginons aussi que la France utilise de l'énergie nuke pour le faire, supposons de manière arbitraire (car je ne connais pas les facteurs de conversion) qu'il faille dépenser 2 en énergie nucléaire pour récupérer 1 en carburant (hypothèse certainement optimiste au vu des élements de l'article). Cela reviendrait en gros à tripler le parc nucléaire français, sachant qu'une centrale ne se met pas ou l'on veut, il faut de l'eau. La quantité de centrale que l'on peut raisonnablement mettre sur un fleuve est rapidement limité en raison de l'augmentation de la température du fleuve. Sur les côtes aussi si l'on ne souhaite pas tout betonner.
De même la quantité d'uranium sur terre est limité (cela ne pourrait être une solution que pour un temps).
De même avec le solaire quel serait la surface nécessaire avec des cellules photovoltaiques pour produire l'électricité qui produirait ensuite l'hydrogène qui aiderait à produire le biocarburant ?

néanmoins l'article me semble doué d'un certain nombre de contradictions et d'ambiguités.
Revenir en haut Aller en bas
cosmick01
Comète
Comète


Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Ven 16 Mar - 22:33

Sans oublier le problème des déchets pour le nucléaire même si ce problème n'est peut être pas forcément le plus critique dans l'affaire et le problème des métaux lourds avec les capteurs solaires.

Pour revenir à l'article quelques remarques


Citation :
Des chercheurs américains ont conçu une filière de production de biocarburants à partir de la biomasse qui permettrait de répondre aux besoins de tous les moyens de transports aux Etats-Unis. Quelques progrès techniques restent à accomplir pour la mettre en pratique.

Les américains ont mis au point une filière de production de biocarburants qui permettrait de s'affranchir du pétrole mais si on veut la mettre en pratique il faut encore faire des améliorations : c'est donc que la filière n'est pas au point. CQFD

Citation :

Pour remplacer par des biocarburants les 14 millions de barils de pétrole avalés chaque jour par le secteur des transports aux Etats-Unis, il faudrait une quantité de biomasse que la superficie agricole du pays ne suffirait pas à produire.
Même en transformant tout le soja et tout le maïs produit sur son sol en biocarburant, les Etats-Unis ne remplaceraient que 6% du diesel et 12% de l’essence consommés. Et feraient monter les prix de l'agro-alimentaire.

monter est un brillant euphémisme, exploser serait plus approprié avec les famines engendrées si toute la surface agricole des USA servait à la fabrication des biocarburants.

Citation :
Des chercheurs ont donc conçu un nouveau processus qui permettrait de produire la même quantité de carburants avec trois fois moins de biomasse. Pour cela, ils entendent utiliser le dioxyde de carbone émis lors de la fabrication des biocarburants

trois fois moins de biomasse ne rendrait pas les américains autosuffisants comme écrit dans l'article si ils voulaient continuer comme actuellement sans pétrole.
Ce ne serait peut être même pas un début de réponse !
Pour devenir autosuffisant avec des biocarburants tout en nourrissant la population, c'est plutôt un facteur plus proche de 100 que de 3 qu'il faudrait gagner !

@+ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Ven 16 Mar - 22:57

Salut

C'est bien ce qu'il me semblait, tes réponses me confortent dans mes pensées (hélas va t'on dire).

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Mer 11 Avr - 10:01

Salut

Le groupe laitier Theo Müller a annoncé qu'il se lancerait, d'ici la fin de l'année, dans la production de bio-éthanol à partir de résidus du lait, ce qui constituera, selon lui, une première mondiale.

Le groupe a investi 20 millions d'euros pour développer un procédé qui permettra de produire de l'éthanol à partir du petit-lait (ou lactosérum), sous-produit obtenu lors de la fabrication du fromage. Cette matière première, qui jusqu'à présent était éliminée, est quasiment gratuite, ce qui en fait un concurrent sérieux par rapport à d'autres produits végétaux, comme l'orge ou la betterave sucrière, qui nécessitent des superficies arables importantes.

L'entreprise espère produire d'ici 2008 dix millions de litres de bio-éthanol "laitier", dans une usine construite à cet effet à Leppersdorf, près de Dresde, a précisé M. Müller, PDG du groupe Theo Müller.

Cette annonce survient alors que les ministres européens de l'énergie se sont mis d'accord en février 2007 pour s'imposer comme objectif une incorporation de 10% de bio-carburants dans les carburants consommés par les véhicules de l'Union européenne d'ici 2020.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3942

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85316
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   Jeu 19 Avr - 9:46

Salut

L’éthanol pas meilleur que l’essence pour nos poumons.

Si l’éthanol est un carburant vert permettant de lutter contre le réchauffement climatique, il n’est pas meilleur que l’essence pour contrer la pollution atmosphérique, affirment des chercheurs américains.

Utiles pour lutter contre l’effet de serre, les biocarburants ne réduiront pas pour autant les problème liés à la pollution de l’air, loin de là, selon une étude menée aux Etats-Unis. La contribution de l’éthanol -carburant fabriqué à partir de maïs, de betterave ou de canne à sucre- à la réduction des émissions de CO2 a fait l’objet de nombreuses études et discussions. Cependant les effets de la combustion de ce biocarburant sur la pollution de l’air ont été peu étudiés, estime Mark Jacobson, de l’Université de Stanford (USA). Or, d’après les simulations que son équipe a menées, les problèmes respiratoires liés à la pollution de l’air s’aggraveraient si tous les véhicules roulaient au biocarburant aux Etats-Unis.

Jacobson et ses collègues ont supposé qu’en 2020 l’ensemble du pays roulerait au superéthanol, ou E85, un mélange d’éthanol (85%) et d’essence sans plomb (15%). Cela permettrait bien sûr de réduire les rejets de gaz à effet de serre mais les véhicules continueraient à rejeter des oxydes d’azote et des composés organiques volatils (COV) qui réagissent pour former l’ozone –le principal constituant du smog.

La simulation mise au point par les chercheurs américains intègrent les données environnementales propres à chaque région des Etats-Unis pour mieux évaluer les risques de formation de l’ozone, un polluant qui augmente les risques de maladies respiratoires.

Sur l’ensemble des Etats-Unis, il y aurait 200 morts supplémentaires avec l’E85 par rapport à l’essence classique, concluent Jacobson et ses collègues. A Los Angeles, par exemple, déjà très affectée par la pollution, il y aurait 120 décès supplémentaires imputables au smog. En effet, si le superéthanol produit moins de benzène, il produit beaucoup d’acétaldéhyde (un autre COV) qui contribue à la formation de l’ozone.

Le scénario imaginé ici est peu probable. Cette étude a cependant le mérite de rappeler que la mise au point de véhicules moins gourmands est toujours aussi nécessaire et que les biocarburants ne sont pas la seule alternative pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des véhicules. La France a décidé d’incorporer 5,75% de biocarburants dans les carburants fossiles d’ici 2008. Le Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité s’est inquiété de l’impact de ce plan sur l’environnement, notamment sur la qualité des eaux (à lire dans Sciences et Avenir, avril 07).

Aux Etats-Unis, le boom des biocarburants a déjà multiplié par deux le cours du maïs et au Mexique, où le maïs est un aliment de base, la grogne monte.

(1) revue Environmental Science & Technology, édition électronique du 18 avril 2007.

source http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/

NOTA perso : Il n'est pas prouvé non plus que l’éthanol est un carburant vert permettant de lutter contre le réchauffement climatique, bien au contraire. Relisez plus haut, les autres messages et vous comprendrez pourquoi.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les agrocarburants, solution ou pas à l'après pétrole ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum d'astronomie :: Environnement :: Environnement-
Sauter vers: