forum d'astronomie


Bienvenue sur le forum CERA.

Passionnés d'astronomie et de nature, ce forum est le votre. L'inscription est gratuite, ne vous en privez pas Wink

http://www.cera-astronomie.com/profile.forum?mode=register

A très bientôt, au pays du Ciel et de la Terre

forum d'astronomie

Forum d'astronomie et d'environnement, lié à l'association CERA
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Bienvenue au pays des étoiles, du ciel et de la terre. N'hésitez pas à consulter également notre sitehttp://ceraastronomie.wifeo.com/  Pour s'inscrire au CERA  http://ceraastronomie.wifeo.com/adhesion-cera.php

Partagez | 
 

 LOFAR

Aller en bas 
AuteurMessage
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: LOFAR   Mer 8 Nov - 9:01

Salut

Le réseau d'antennes radio LOFAR (LOw Frequency ARray) en cours de construction aux Pays-Bas pourrait ne pas seulement se cantonner à la recherche astronomique, mais pourrait aussi être utilisé pour rechercher des civilisations extraterrestres. Ou du moins tenter de les écouter. C'est ce que proposent quelques scientifiques convaincus d'être capables de capter les signaux radio et de télévision d'une civilisation extraterrestre au moins aussi avancée que la nôtre. L'instrument sera opérationnel en 2007-2008 et offrira des bases interférométriques maximales d'environ 100 km.
Les scientifiques s'appuient sur deux considérations qui ne sont pas dénuées de bon sens. Premièrement, pas moins de 100 millions d'étoiles et leurs planètes évoluent dans les 1000 années-lumière autour de la Terre. Enfin, vous n'êtes pas sans savoir que depuis plusieurs décennies, la plupart des programmes radio et de télévision ne sont pas seulement émis sur Terre. Ils inondent également l'Univers dans toutes les directions. Théoriquement, une entité extraterrestre calée sur la bonne fréquence serait en mesure de voir et d'écouter ces émissions en différé. Un différé proportionnel à la distance de l'entité par rapport à la Terre. Si il existe une vie extraterrestre de notre niveau technologique, il peut ainsi sembler improbable qu'aucune émission de ce type ne soit détectée. A moins que l'on soit vraiment seul !

Les émissions de TV et de radio se situent sur Terre dans la gamme des 50-400 mégahertz, une gamme de fréquences adaptée à leur diffusion. Ces émissions seraient très perceptibles par de nombreux radiotélescopes dont le radiotélescope LOFAR. Ses antennes basses fréquences (de moins de 30 à 240 MHz) seraient donc en mesure de capter ce type de fréquences !

Mieux encore, par l'effet doppler, le signal contiendrait également des informations sur la nature de l'objet d'où serait parti le signal ainsi que de son étoile parente. De fait, les scientifiques seraient capables de déterminer la forme de l'orbite de la planète autour de son étoile, son inclinaison et sa distance à son étoile. A partir de ces informations, il leur sera aisé de déterminer la température de surface de la planète et savoir si de l'eau sous forme liquide peut exister.

L'instrument LOFAR

LOFAR explorera pour la première fois l'Univers dans cette gamme spectrale 10 à 240 MHZ. Il sera également le premier télescope basses fréquences généraliste ainsi que le premier spectro-imageur à des fréquences inférieures à 100 MHz. Les objectifs scientifiques prioritaires incluent une étude profonde du ciel ; de la réionisation de l'Univers ; des sources variables telles que pulsars, jets, étoiles éruptives, planètes et exoplanètes ; la détection des rayons cosmiques de très haute énergie ; et la physique du milieu interplanétaire.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3377

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: LOFAR   Mer 16 Juin - 15:59

Salut

Inauguration du plus grand radiotélescope du monde : la France partenaire de ce réseau européen d’antennes inédit.

LOFAR (LOw Frequency ARray : réseau à basses fréquences), le plus grand radiotélescope du monde, a été officiellement inauguré aux Pays-Bas le samedi 12 juin 2010, lors d'une cérémonie à laquelle a participé la Reine Beatrix des Pays-Bas ainsi que des astronomes et ingénieurs représentant les pays partenaires du projet, dont la France. À cette occasion, les représentants des consortiums nationaux allemands, britanniques, français, néerlandais et suédois ont signé le MoU (Memorandum of Understanding) qui les associe pour former l'ILT (International LOFAR Telescope), qui assurera le pilotage scientifique de l'instrument. Le consortium FLOW, qui coordonne la participation française à LOFAR au nom du CNRS-INSU, de l'Observatoire de Paris et de l'Université d'Orléans - Observatoire des Sciences de l'Univers en région Centre (OSUC), était représenté par une délégation de cinq de ses membres, menée par Michel Tagger, coordinateur scientifique du projet LOFAR en France.

LOFAR est un très grand interféromètre basses fréquences (de 30 à 240 MHz), formé d'une cinquantaine de réseaux phasés (groupes d'antennes). Une quarantaine de ces réseaux, totalisant environ 35 000 antennes élémentaires, se trouvent aux Pays-Bas et une dizaine d'autres, environ 16 000 antennes, dans les pays environnants. En France, l'un de ces réseaux (1 600 antennes et leurs 96 récepteurs associés) vient d'être installé à la station de radioastronomie de Nançay (unité de l'Observatoire de Paris, du CNRS et de l'Université d'Orléans) en région Centre. Il sera officiellement inauguré à la rentrée.

LOFAR combine électroniquement les signaux de ses antennes réparties sur des milliers de kilomètres à travers l'Europe pour former des images du ciel radio basses fréquences, beaucoup plus sensibles et précises que ce qui existe, dans un grand champ de vue instantané. Par l'utilisation de réseaux phasés déployés à grande échelle et connectés par fibre optique, de techniques numériques de réception du signal et d'un super-ordinateur pour son analyse, LOFAR ouvre la voie vers une nouvelle génération de grands radiotélescopes permettant d'observer plusieurs objets célestes en même temps dans différentes directions. C'est l'un des précurseurs du futur radiotélescope géant SKA (Square Kilometer Array), un projet international programmé pour les années 2020.

René Vermeulen, Directeur de l'Observatoire Radio de l'institut ASTRON aux Pays-Bas, se réjouit de la collaboration internationale qui se met en place et a déclaré : "avec sa dimension européenne, LOFAR servira une vaste communauté internationale d'astronomes pour l'étude détaillée de l'Univers aux fréquences les plus basses accessibles depuis le sol." LOFAR permettra en effet d'aborder des sujets aussi divers que la formation des premières étoiles et des premiers trous noirs de l'Univers, les galaxies, les amas et grandes structures, le champ magnétique galactique, la cartographie profonde du ciel radio, la détection des rayons cosmiques et des milliers de sources transitoires ou sporadiques (pulsars, explosions d'étoiles, trous noirs, planètes ... et peut-être exoplanètes), ou l'étude du Soleil.

LOFAR a été développé par l'institut ASTRON aux Pays-Bas. Le consortium FLOW, soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche, étudie actuellement avec les ingénieurs de la station de radioastronomie de Nançay un projet de développement d'une extension majeure du réseau d'antennes LOFAR de Nançay (projet "super-station").

http://www.insu.cnrs.fr/co/ama09/inauguration-du-plus-grand-radiotelescope-du-monde-la-france-partenaire-de-ce-reseau-europeen-

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: LOFAR   Mer 2 Fév - 15:44

Salut

Pour la première fois, les signaux transmis par les groupes d'antennes du radiotélescope géant LOFAR (LOw Frequency ARray : réseau à basses fréquences) aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume-Uni et en France - à la station de radioastronomie de Nançay (CNRS/Observatoire de Paris/Université d'Orléans) - ont été combinés au moyen de son supercalculateur. Avec cette réussite, le Télescope International LOFAR (ILT) devient un réseau aux excellentes performances en sensibilité, grâce aux 40 stations néerlandaises, et en définition (résolution angulaire), grâce à ses extensions qui s'étendent jusqu'à 1 000 km à travers l'Europe. Ceci a permis d'obtenir des images à haute résolution des extrémités du jet issu du noyau du quasar 3C196, situé à environ 7 milliards d'années-lumière de la Terre.


LOFAR a été construit par ASTRON (l'Institut de Radio Astronomie néerlandais) aux Pays-Bas. Il s'étend maintenant à l'Europe avec ses stations basées en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, ainsi qu'en Suède où une station sera installée courant 2011. La particularité de LOFAR, précurseur d'une nouvelle famille d'instruments de radioastronomie basse-fréquence (de 30 à 240 MHz) est que ses antennes sont fixes, en très grand nombre et réparties sur plus d'un millier de kilomètres. Les 40 stations prévues aux Pays-Bas en possèderont environ 35 000, et environ 13 000 autres sont implantées dans les pays environnants, dont 1 600 sur le site de la station de Nançay dans le Cher. LOFAR combine électroniquement les signaux de ses antennes pour former des images du ciel radio basses fréquences, beaucoup plus sensibles et précises que ce qui existe, dans un grand champ de vision instantané. Chacune des stations est reliée en temps réel au supercalculateur par une liaison à très haut débit (10Gb/s).

L'addition des signaux venant des différents pays est une étape technique importante. Le défi technologique relevé réunit ces stations en un instrument novateur et puissant, l'ILT. Les nouvelles possibilités ainsi ouvertes sont démontrées pour la première fois dans une série d'images de la région du quasar radio brillant 3C196, situé à environ 7 milliards d'années-lumière de la Terre. La première image révèle l'énorme champ de vue qui peut être couvert, soit une portion du ciel équivalent à 1 000 fois la Pleine Lune. Elle révèle un grand nombre d'objets autour de 3C196, identifié par un cercle au centre de l'image.
La deuxième image est un zoom sur la source centrale, obtenu avec les signaux des stations du cœur néerlandais de LOFAR. Elle montre 3C196 comme un objet légèrement allongé, sans plus de détails. La troisième image, enfin, est celle obtenue grâce à l'utilisation simultanée des autres stations européennes de l'ILT : la structure d'un objet aussi éloigné peut maintenant être détaillée aux basses fréquences avec une résolution qui atteint 0,2 seconde d'arc, environ un dix-millième du diamètre apparent de la Lune. La source radio se dédouble, et apparaît comme deux "points chauds", qui se situent aux extrémités d'un jet de matière émis à des vitesses proches de la vitesse de la lumière par le trou noir supermassif situé au centre du quasar.

En France, le projet LOFAR installé à Nançay a été porté par le CNRS, l'Observatoire de Paris et l'Université d'Orléans. Le réseau RENATER1 assure la liaison à haut débit. Le projet a été soutenu par le consortium FLOW, regroupant une trentaine de scientifiques attirés par ces possibilités nouvelles dans tous les grands domaines de l'astronomie, depuis les limites de l'atmosphère terrestre jusqu'aux objets les plus lointains de l'Univers. Une douzaine d'entre eux participent déjà activement aux collaborations scientifiques internationales, qui préparent et réalisent les premières observations de l'ILT. LOFAR permettra d'aborder des sujets aussi divers que la formation des premières étoiles et des premiers trous noirs de l'Univers, les galaxies, les amas et grandes structures, le champ magnétique galactique, la cartographie radio profonde du ciel, la détection des rayons cosmiques et des milliers de sources transitoires ou sporadiques (pulsars, explosions d'étoiles, trous noirs, planètes ... et peut-être exoplanètes), ou l'étude du Soleil.

http://www.insu.cnrs.fr/co/univers/observer-modeliser/lofar-le-plus-grand-reseau-europeen-en-radioastronomie-obtient-des-images

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LOFAR   

Revenir en haut Aller en bas
 
LOFAR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum d'astronomie :: Astronomie :: La vie et l'intelligence dans l'Univers-
Sauter vers: