forum d'astronomie


Bienvenue sur le forum CERA.

Passionnés d'astronomie et de nature, ce forum est le votre. L'inscription est gratuite, ne vous en privez pas Wink

http://www.cera-astronomie.com/profile.forum?mode=register

A très bientôt, au pays du Ciel et de la Terre

forum d'astronomie

Forum d'astronomie et d'environnement, lié à l'association CERA
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Bienvenue au pays des étoiles, du ciel et de la terre. N'hésitez pas à consulter également notre sitehttp://ceraastronomie.wifeo.com/  Pour s'inscrire au CERA  http://ceraastronomie.wifeo.com/adhesion-cera.php

Partagez | 
 

 Retour sur la Lune

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Retour sur la Lune   Jeu 23 Nov - 0:35

Salut

Suite aux rumeurs laissant entendre que la fusée Ares I ne serait pas capable de lancer le véhicule spatial Orion en l'état, la NASA a décidé d'y couper court en réaffirmant que le concept d'Ares I est en ligne avec les spécifications d'origine. Selon l'Agence spatiale américaine, la dernière revue complète qu'elle a menée, sans que l'on sache si c'est la même à l'origine des spéculations, a montré les capacités d'Ares I à lancer Orion sur toutes les orbites de rendez-vous, de l'ISS à la Lune.

D'après les dernières informations de la NASA, les performances du lanceur sont d'environ 26 tonnes pour 23 à 25 tonnes spécifiées pour l'orbite terrestre. Mieux encore, le lanceur disposerait d'un réservoir de performances de quelque 15 % supplémentaire pour les missions lunaires. Ce surplus de performances révélé par la NASA signifie qu'Ares I peut lancer un peu moins de 30 tonnes pour une mission lunaire alors que la masse attendue de l'Orion lunaire sera de plus ou moins 25 tonnes.

S'il se confirme, bien évidemment, ce surplus de performances est une bonne surprise... pour ceux qui travaillent sur Orion. En effet, les ingénieurs s'affairent toujours à réduire autant que possible la masse d'Orion pour le rendre compatible avec les performances de son lanceur.

Gagner quelques kilos sur l'Orion de base, un engin d'environ 25 tonnes dédié aux missions lunaires et ses dérivés dont l'Orion ISS (plus ou moins 23 tonnes) n'est pas une mince affaire. Dans l'absolu, l'idéal serait d'obtenir un Orion ISS de 20 à 21 tonnes et 25 tonnes pour l'Orion lunaire.

Il est important de savoir que les programmes Orion et Ares sont novateurs, bien que reposant sur des technologies éprouvées pour le vol habité. De fait, il n'est pas surprenant que l'on assiste à un certain flottement sur les performances du lanceur et la masse des différents Orion au fur et à mesure de l'avancement des phases initiales de développement des deux projets.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3434

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/


Dernière édition par Clavius le Jeu 20 Aoû - 7:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Garfield
Saturne
Saturne
avatar

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Jeu 7 Déc - 10:25

Les rumeurs je ne les crois pas. Je suis sur que ces engins vont fonctionner parfaitement. J'ai hate de voir les hommes retourner sur la lune. En 1969 je n'étais pas née, alors je ne l'ai pas vu en direct.
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Dim 14 Jan - 10:29

Salut

La NASA a achevé la revue de spécifications système de son futur lanceur Ares I engagée début novembre 2006. Cette revue s'est achevée sur une note positive puisque les différents systèmes ont été validés et déclarés aptes à remplir leur mission.

L'architecture générale d'Ares I, ainsi que les concepts globaux de fabrication ont également été approuvés et la seconde phase va donc pouvoir débuter. Celle-ci va consister en une analyse des différents éléments constitutifs du lanceur, et sera sanctionnée par la revue de définition préliminaire, prévue pour mi 2008.

La NASA conclut ainsi à la validité du choix du moteur J-2X qui propulsera l'étage supérieur d'Ares I, ainsi que sur le premier étage dérivé des technologies des boosters Navette.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3619

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mar 6 Fév - 10:22

Salut

Les équipes d'ingénieurs de la NASA analysent actuellement les différentes possibilités concernant les systèmes d'évacuation d'urgence (LAS: Launch Abort System) destinés au lanceur Ares I.



Trois concepts différents ont été retenus pour le moment et sont basés sur l'utilisation de moteurs pour éloigner le véhicule habité Orion en cas de défaillance grave lors du lancement. Le risque de perdre un équipage lors d'un échec ne doit en effet pas dépasser les 10%, ce qui peut paraître élevé, mais ces systèmes ne sont destinés à être utilisés qu'en dernier recours.

Deux possibilités sont enfin envisageables selon les phases du lancement. La première prévoit une éjection d'Orion directement du pas de tir si un problème survenait au niveau du sol, et vise à un éloignement du véhicule vers l'océan. La seconde prévoit, avant une altitude de 80 kilomètres, une éjection d'Orion qui reste accroché au système d'évacuation jusqu'à l'atterrissage. Au delà de cette altitude le système d'évacuation d'urgence est largué et le véhicule Orion est amené vers son orbite de transfert.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3709

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mer 14 Mar - 9:56

Salut

L'administrateur de la NASA Michael Griffin a tenu une audition devant le sous comité du Sénat américain dédié à l'Espace, afin d'expliquer les impacts prévisibles sur les programmes de l'agence suite à l'attribution d'un budget inférieur d'un demi-milliard de dollars par rapport aux attentes de la NASA pour l'année fiscale 2007 pour son programme d'exploration.
Michael Griffin a ainsi déclaré que le premier vol du futur véhicule Orion (ex. Crew Exploration Vehicle) serait décalé de quatre à six mois, repoussant ainsi la date de ce premier tir à début 2015. Les Sénateurs présents se sont dits inquiets de l'augmentation de la période durant laquelle les Etats-Unis n'auraient pas de moyen d'accès habité à l'Espace (retrait de la Navette en 2010).

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3835

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Lun 2 Avr - 16:00

Salut

S'il semble acquis que la NASA opte pour un atterrissage sur un sol en dur pour poser l'Orion lunaire, l'Agence spatiale américaine a le choix entre un ensemble de rétrofusées ou de coussins gonflables pour absorber le choc de l'impact et poser la capsule en douceur. Dans les deux cas, la descente se fera sous parachutes.

Rétrofusées

A priori, le choix de la NASA portera sur les rétrofusées. Ce type de moteur est utilisé depuis plusieurs décennies sur les capsules Soyouz. A notre connaissance aucun dysfonctionnement n'a été signalé pendant l'atterrissage. Sans quoi, l'équipage aurait sérieusement été mis à mal au moment de l'impact.

L'emplacement de ces rétrofusées autour de l'Orion n'a pas été déterminé. Certains à la NASA voudraient s'appuyer sur l'expérience et l'expertise des russes et donc les installer autour de la base, comme c'est le cas avec Soyouz et d'autres préféreraient les installer au-dessus de la capsule, dans les montures des parachutes.



Coussins gonflables

Quant à l'option des coussins gonflables, elle a ceci d'intéressant que les structures gonflables sont "à la mode". Les américains ont une certaine expérience dans ce domaine. Six à huit coussins sont prévus. Ils se rempliront d'air et d'azote à environ 300 mètres du sol.

Le système envisagé par la NASA est très similaire aux coussins gonflables de la mission MER qui a vu les rovers Spirit et Opportunity atterrir sans encombre sur Mars en 2004. Cependant, l'atterrissage a été des plus chaotique. Les rovers ont rebondi plusieurs fois avant de s'immobiliser. Bien évidemment, il n'est pas question d'adapter ce système à Orion en l'état. La NASA planche sur un système de coussins capable de se dégonfler au fur et à mesure que l'air se comprime.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=3909

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
avatar

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Lun 2 Avr - 20:20

on a hate que voir cela
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Ven 4 Mai - 9:45

Salut

La NASA planche sur une version modifiée de l'Orion Lunaire capable de rejoindre un astéroïde proche de la Terre montrant de fait l'intérêt des Etats-Unis d'envoyer des hommes sur ce type d'objet. Les premières études conceptuelles montrent que très peu de modifications seront nécessaires. Le lanceur Ares I sera tout à fait capable de lancer l'engin.

Le scénario de base sur lequel s'appuie la NASA pour peaufiner son projet montre qu'une telle mission nécessiterait l'emport de moins de carburant que pour une mission vers la Lune. Cela s'explique par la faible force de gravité des astéroïdes qui ne requiert pas une grande puissance pour s'en échapper. Dans bien des cas, une simple impulsion plus ou moins prononcée suffira.

Toujours en raison de sa faible gravité, il ne sera pas nécessaire d'envisager d'atterrisseur distinct de l'Orion "astéroïde". L'engin sera tout à fait capable de voler à très basse altitude et 'au ras du sol' dès que la surface de l'astéroïde aura été cartographiée. Autrement dit, les astronautes pourront descendre sur la surface de l'astéroïde retenus par une corde.

Toutefois, 2 défis sont à relever avant d'envisager l'envoi d'hommes autour d'un astéroïde. Les consommables (eau, nourriture et oxygène) et le risque des radiations. Si la problématique du transport des quantités des consommables nécessaires à la mission est pour ainsi dire résolue, la protection des astronautes contre les radiations pose problème.

La version lunaire de la famille Orion est conçue pour transporter suffisamment de consommables pour un équipage de quatre astronautes pendant 2 semaines. L'Orion utilisé pour rejoindre l'astéroïde sera adapté pour le transport de 2, voire 3 astronautes, augmentant ainsi la masse utilisée pour le transport de ces consommables.

Quant aux rayonnements auxquels s'exposeront les astronautes pendant toute la durée de leur mission, en l'état les mesures de protection prévues sont somme toute assez faibles. D'après le document de la NASA, la courte durée de la mission devrait ne pas avoir un impact trop important sur la santé des astronautes. Le seul risque est une activité solaire plus importante qui se traduirait par des éjections coronales massives en direction de l'équipage. Pour parer à ces particules la NASA convient que seules les réserves d'eau liquide formeraient un bouclier pour protéger les astronautes. Cependant, il n'est pas exclu qu'au moment du lancement de la mission on soit alors capable de prévoir l'activité du Soleil au moins à quelques mois.

Cette mission vers un astéroïde est également présentée comme une sorte de répétition générale avant le débarquement d'homme sur Mars. Il serait intéressant de valider certains aspects de la mission martienne pour la seule raison qu'en cas de problème, l'équipage peut retourner sur Terre, voire sur la Lune, ce qui évidemment ne sera pas le cas lors d'un voyage vers Mars. Du fait du déplacement des 2 planètes autour du Soleil, l'équipage en route pour Mars, s'il veut rentrer sur Terre, devra d'abord atteindre la planète rouge puis attendre la fenêtre de tir pour rejoindre la Terre !

Un premier astéroïde visé

L'astéroïde 1998 KY 26 apparaît comme une première cible potentielle. Seule sa période de rotation (10,7 minutes) peut poser problème. Ce caillou se présente sous la forme d'un sphéroïde légèrement allongé d'une trentaine de mètres de diamètre et passera près de la Terre en 2013 et 2024 et pourrait être rejoint en 3 mois.

Toutefois, en raison de sa période de rotation, cet astéroïde n'est pas le candidat idéal pour envoyer des hommes dessus. Cependant, il représente très bien le type d'astéroïde que la NASA vise. L'équipe du projet recherche donc d'autres candidats au profil similaire de 1998 KY 26.

L'astéroïde 1998 KY 26

1998 KY 26 a été découvert en 1998 et s'est approché de la Terre à environ 800.000 km. Il s'agit d'un astéroïde NEA (proche de la terre) de type Apollo qui orbite entre la Terre et Mars. Il entre même à l'intérieur de l'orbite de la Terre.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4022

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mar 17 Juil - 10:07

Salut

Face à de nouvelles contraintes budgétaires et dans un souci de réduire la masse d'Orion, la NASA a décidé de modifier le contrat la liant à Lockheed Martin, le contractant principal du véhicule spatial, et d'apporter quelques modifications à l'Orion de base.

Dénommé Orion 606, cette nouvelle version sera passée en revue d'ici quelques semaines. Les modifications apportées sont significatives et visent avant tout à réduire la masse de l'engin. Elles ne remettent pas en cause les capacités d'emport initiales d'Orion et encore moins les 5 mètres de diamètre du module de Commande. Quant aux modifications sur le contrat avec Lockheed Martin, la phase de fabrication a été étendue de 2 années et le véhicule pressurisé destiné à convoyer du fret vers la Station Spatiale Internationale (ISS) a pour le moment été abandonné.



Module de Service

Dans cette version la tour du Système d'interruption de lancement (LAS) devient plus grande. Le module de Service a été redessiné. Il est maintenant 'encapsulé' et de plus petite taille que sur les projets précédents. La configuration des éjecteurs a également été revue. De fait, cette version réduit sensiblement la masse du véhicule spatial et de plus allège les efforts aérodynamiques sur les panneaux dissipateurs de chaleurs.


Module de Commande

Concernant le module de Commande, la NASA a modifié l'emplacement de la trappe du sas d'entrée et réduit de 4 à 3 le nombre d'éjecteurs de chaque système RCS utilisés pour les manoeuvres orbitales. Quant aux panneaux solaires, ils reprendront la forme circulaire de ceux qui équipent le lander Phoenix et seront constitués de 10 segments.

Enfin, un nouvel aménagement interne permettra de mieux stocker les consommables dans la partie basse et le système de parachutes près de l'écoutille supérieure.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4301

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
pioneer6014
amas globulaire
amas globulaire
avatar

Nombre de messages : 1962
Localisation : La Terre ou Mars, cela dépend des jours !
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Jeu 19 Juil - 23:07

Ce qui est génial avec Internet aujourd'hui, c'est que pour la première fois nous allons pouvoir suivre 'en direct' l'évolution d'un véhicule spatial tout au long de sa phase de conception. Depuis le début du projet Orion (CEV auparavant), j'ai vu des dizaines de versions différentes alors je me demande bien à quoi ressemblera la version définitive!

_________________
> pioneer-astro.fr + FB + Twitter
> Mon blog photo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pioneer-astro.fr/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Sam 18 Aoû - 10:03

Salut

Ares I, le lanceur du véhicule spatial habité Orion, sera tiré depuis le complexe 39 du Centre spatial Kennedy de la NASA situé en Floride. Il utilisera le pas de tir 39B, qui a été utilisé une dernière fois par la navette spatiale Atlantis en décembre 2006 (mission STS-116).

Dorénavant, toutes les navettes à destination de la Station spatiale internationale seront lancées depuis le pas de tir 39A, entièrement révisé à la suite de l'interruption des vols consécutifs à la perte de la navette Columbia en février 2003. Notez qu'Atlantis utilisera vraisemblablement une dernière fois le pas de tir 39B en octobre 2008 lorsqu'elle s'en ira rejoindre le Télescope spatial Hubble pour la mission de service SM4 (mission STS-125).

Les travaux d'adaptation du pas de tir 39B pour lancer Ares 1 sont d'ores et déjà en cours. Le fait que ce lanceur reprend certains éléments utilisés pour la navette rend possible ces modifications et non pas des opérations de déconstruction / reconstruction. Les deux modifications les plus visibles concerneront la tour ombilicale qui retrouvera la hauteur qu'elle avait du temps du programme Saturn 5 et le nouveau le système de protection contre la foudre.

La NASA vient d'octroyer le contrat portant sur la construction de ce système anti-foudre à la firme Ivey's Construction. Ce système sera constitué de trois mats paratonnerre de plus de 100 mètres de hauteur qui supporteront un système aérien de fils d'acier protégeant le lanceur d'éventuels foudroiements. La livraison du système est prévue pour mars 2010.



Echéance 2009, puis 2014

Le premier vol habité est prévu en septembre 2014, ce qui signifie que le pas de tir devra être opérationnel à cette date. Les vols d'essais, de démonstrations et de qualifications inhabités prévus dès 2009 avec le premier essai en vol du premier étage d'Ares 1 ne nécessiteront pas un pas de tir complètement achevé.

Cet essai prévoit l'utilisation d'un Ares expérimental constitué d'un booster de navette standard à 4 segments (alors que le véhicule final en aura 5), surmonté d'une maquette du cinquième segment et d'une maquette de l'étage cryotechnique supérieur, celui qui recevra le moteur J-2X. Le vol durera environ 2 minutes au-dessus de l'océan Atlantique.

La lanceur Ares I

Ares I est un lanceur avec une structure en ligne à 2 étages d'environ 94 mètres et d'une masse au décollage de plus de 900 tonnes. Dédié au lancement d'Orion, il sera capable de lancer jusqu'à 25 tonnes en orbite basse. Le premier étage sera construit par ATK autour des boosters de la navette spatiale, les fameux SRB (Solid Rocket Boosters) à 4 segments. Il en comportera 5. Quant au second étage, il sera construit par une joint-venture formée par Boeing et Northrop Grumman. Initialement, la NASA prévoyait d'utiliser un moteur SSME à hydrogène et oxygène liquide. Cette solution a donc été abandonnée au profit du moteur J-2X.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4418

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Sam 1 Sep - 8:52

Salut

La NASA vient d'annoncer que l'industriel Boeing avait remporté l'appel d'offre de l'agence portant sur le développement de l'étage supérieur du lanceur Ares I (ex Crew Launch Vehicle). Ce contrat de 514,7 millions de dollars vise ainsi la conception et le déploiement d'un élément critique du lanceur, qui permettra d'assurer les opérations de guidage, de pilotage, de navigation et de propulsion nécessaires durant l'ascension du second étage d'Ares I en orbite basse.

Ce lanceur est destiné à emporter le véhicule de transport Orion (ex Crew Exploration Vehicle) qui sera capable d'acheminer des équipages de quatre ou six astronautes, respectivement sur la Lune (première mission prévue en 2020), ou sur l'ISS (International Space Station).

Dans le cadre de ce contrat, et selon les besoins de la NASA, Boeing sera en charge de fournir entre deux et six étages supérieurs par an. La phase initiale prévoit d'ores et déjà la livraison de plusieurs unités de tests, et un total de 27 unités est annoncé si toutes les options du contrat sont exercées jusqu'en 2017.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4470

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Jeu 8 Nov - 9:21

Salut

Lorsque, dans quelques années, les missions des navettes spatiales seront abandonnées, le programme Constellation prendra la relève des vols spatiaux habités américains avec pour première étape la Lune. La NASA a récemment dévoilé une maquette du véhicule Orion, le module dans lequel voyageront les futurs astronautes.

Le prototype a été réalisé par les techniciens du Centre Dryden de la NASA. Cette maquette en aluminium ne volera jamais ni même ne sera utilisée pour de quelconques essais aérodynamiques. Elle est destinée à aider les ingénieurs à se représenter la manière d'aménager l'intérieur du véhicule.

Cette maquette grandeur nature permettra de développer et de vérifier l'intégration et les procédures d'installation des systèmes d'avionique, de l'instrumentation, des passages de câbles, etc. Plus tard, les futurs astronautes pourront s'installer à l'intérieur, et donner leur sentiment aux ingénieurs sur l'emplacement des instruments, sur les commandes ou sur le confort des sièges.





Ce type de maquette précède le premier des prototypes de test d'abandon de vol appelé "Boilerplate 1". Les Boilerplates sont des véhicules destinés à devenir des simulateurs volants qui reproduisent les caractéristiques des véhicules réels. Boilerplate 1 aura la même masse, les mêmes dimensions et les mêmes propriétés aérodynamiques que la capsule Orion finale, et pourra être testée en soufflerie et montée au sommet d'un lanceur.

Le système d'abandon d'Orion, "une fusée au sommet d'une fusée", est conçu pour assurer la sécurité des astronautes en éjectant la capsule de son lanceur dans l'éventualité d'un mauvais fonctionnement de celui-ci, que ce soit sur le pas de tir ou en phase de vol. La NASA projette deux tests de lancement avortés sur pas de tir et quatre essais de lancement interrompu à partir de 2008, et jusqu'en 2011.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4720

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mar 27 Nov - 16:54

Salut

Boeing vient d'achever la réalisation du bouclier thermique le plus grand jamais construit pour le vaisseau Orion de la NASA afin de protéger les futurs astronautes de l'extrême chaleur occasionnée lors de leur retour dans l'atmosphère terrestre après des missions lunaires ou de basses orbites.



Le centre de recherche de la NASA Ames Center a attribué fin 2006 le contrat à Boeing Advanced Systems, basé à Huntington en Californie, afin de concevoir un système de protection thermique pour la capsule qui fait partie intégrante du programme d'exploration Constellation visant à renvoyer des équipages vers la Lune et vers Mars à plus long terme.

Boeing a fait acheminer le prototype thermique au centre spatial de la NASA, en Floride, où il fera l'objet de contrôles supplémentaires.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4788

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mer 28 Nov - 9:44

Salut

La NASA vient de rendre public un nouveau calendrier prévisionnel pour le programme Orion. Le premier vol habité vers la Station spatiale internationale est maintenant prévu en septembre 2013, seulement 3 ans après le retrait des navettes. Initialement, la NASA prévoyait de lancer le premier Orion en 2014 - 2015.

Ce premier vol habité d'Orion s'inscrit dans une série de 3 vols d'essais avant la qualification de l'engin. Il surviendra après un vol automatique prévu en septembre 2012 et précédera le dernier vol d'essais en 2014. La phase opérationnelle doit débuter en 2015.

Cependant, de nombreux spécialistes doutent des capacités de la NASA à tenir cette date. Au sein même de l'Agence, des voix s'élèvent pour dire que 2013 est difficilement jouable. En mai 2006, des erreurs de conception et un surpoids de l'engin avaient contraint les ingénieurs à revoir leur copie, reportant de facto le premier vol en 2015. Or, gagner 2 ans dans le cadre d'un programme de cette envergure est très surprenant d'autant que les budgets alloués aux différentes branches de ce programme n'ont pas été augmentés de façon significative. Enfin, et cela va de soi, Ares 1, le lanceur d'Orion, devra être qualifié pour le vol habité en 2013, ce qui à priori devrait être le cas.

Si la conception d'Orion semble aujourd'hui figée, la NASA se bat toujours pour réduire sa masse, et on peut se demander où l'Agence compte raboter encore quelques kilogrammes. Depuis le début du projet, plusieurs versions ont été successivement dévoilées. A chaque fois, si les modifications apportées sont significatives, elles visent avant tout à réduire la masse de l'engin. La dernière version en date, la 606 (juillet 2007) laissera sa place à une nouvelle version dévoilée en décembre 2007.


Orion

Orion doit remplacer les navettes spatiales, qui seront remisées après l'achèvement de la construction de la Station spatiale internationale prévue avant 2010.

Orion est un engin spatial constitué de trois modules: un module pressurisé (le module de commande), un module de service et un système d'évasion d'urgence.

La NASA a prévu de s'appuyer sur un Orion de base pour développer plusieurs versions susceptibles d'être adaptées à une multitude de missions, vers la Station (relève d'équipage, transport de fret, rehaussement d'orbite), évoluer en orbite basse, comme le faisait la navette spatiale, rejoindre la Lune et Mars. Pour cela, la NASA développera autour de la plate-forme de l'Orion de base une famille de véhicules spatiaux. Cinq versions, quatre habitables et un vaisseau cargo, sont prévues.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4793

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
albert einstein
Vénus
Vénus


Nombre de messages : 81
Age : 52
Localisation : montreal
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mer 28 Nov - 16:17

SAlut clavius

Merci pour ces renseignement!

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
http://abcd.vosforums.com/index.php
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Ven 27 Juin - 9:02

Salut

La NASA qui vient d'achever la revue de conception préliminaire du premier étage d'Ares I, le futur lanceur d'Orion, successeur des navettes spatiales, vise toujours 2015 pour l'entrée en service de ce nouveau système de transport spatial.

Ce lanceur doit être capable de lancer Orion et son équipage de 4 à 6 astronautes, du fret et de petites charges utiles vers la Station Spatiale Internationale (ISS).

Cette étape franchie avec succès, le développement du lanceur continue sur de bonnes bases d'autant que débute la revue de l'étage supérieur et qu'en juillet est prévue celle du véhicule composite qui servira de point de contrôle essentiel pour le lanceur Ares I complet. Elle doit débuter fin juillet et durera jusqu'en septembre.

En ce qui concerne la revue de conception critique, elle est prévue en novembre de l'année prochaine, avec l'examen du moteur J-2X de l'étage supérieur.

Le premier étage d'Ares I

Construit par ATK, ce premier étage est dérivé des boosters à poudre de la navette à 4 segments (7 éléments sur 11). Il sera d'un peu plus de 40 m de long pour un diamètre de 3,7 m. Il se différenciera des boosters de la navette par l'ajout d'un segment supplémentaire, soit 5 au total. Par rapport à ces boosters ce 5ème segment permet d'augmenter la quantité de propergol embarqué et donc la performance du lanceur. Cet étage doit fonctionner pendant les 2 premières minutes du vol

D'autres modifications sont également prévues. Elles visent toutes à répondre aux spécifications du lanceur qui prévoient un taux de fiabilité et de rendement plus élevé que ceux imposés aux boosters de la navette.

Cet étage s'appuie donc sur des technologies largement éprouvées pour le vol habité, ce qui limite d'autant les procédures de qualification inhérentes à la mise au point d'un nouvel étage, et partant de la limite d'autant l'impact financier sur le programme.

Ares I

Ares I est un lanceur en ligne à 2 étages d'environ 94 m et d'une masse au décollage de plus de 900 tonnes. Dédié au lancement d'Orion, il sera capable de lancer 25 tonnes en orbite basse. Quant au second étage, il sera construit par une joint venture formée par Boeing et Northrop Grumman. Initialement, la NASA prévoyait d'utiliser un moteur SSME à hydrogène et oxygène liquide. Cette solution a donc été abandonnée au profit du moteur J-2X. Cet étage comportera un nouveau réservoir d'oxygène et d'hydrogène liquide ainsi que l'avionique associée.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5534

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
avatar

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Ven 27 Juin - 19:50

j'espère naïvement que ces fusées conçues à partir des boosters n'auront pas kes problème de mousse isolante de ces derniers
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mar 29 Juil - 10:19

Salut

Quelques cafouillages dans la communication au sujet du calendrier prévisionnel du programme Orion ont contraint la NASA, tant bien que mal, à clarifier les choses en publiant un nouveau calendrier. Le premier vol habité vers la Station spatiale serait maintenant prévu en septembre 2014, soit environ 4 ans après le retrait des navettes.

Calendrier prévisionnel

- 21.11.08: Preliminary Design Review
- 08.10.10: Critical Design Review
- 26.02.10: premier test du système d'évacuation d'urgence (Ascent Abort-1 Test)
- 28.06.10: second test du système d'évacuation d'urgence (Ascent Abort-2 Test)
- 05.04.12: second du système d'évacuation d'urgence (Pad Abort-2)
- 01.09.13: premier vol suborbital pour Ares
- 18.01.14: revue DCR (Design Certification Review) de l'Orion Block 1A
- 01.03.14: premier test orbital d'Orion
- 01.09.14: première mission habitée à destination de la Station (Atlas-1), marquant le début de la phase opérationnelle du programme.

Orion Block-1A

La NASA a prévu de s'appuyer sur un Orion de base pour développer plusieurs versions susceptibles d'être adaptées à une multitude de missions comme desservir la Station, évoluer en orbite basse ou rejoindre la Lune et Mars. Pour cela, la NASA a prévu de développer autour de la plate-forme de l'Orion de base une famille de véhicules spatiaux. 5 versions, 4 habitables et 1 vaisseau cargo, sont prévues.

La version Block-1A est celle qui sera utilisée pour les missions à destination de la Station spatiale. L'Orion Block-1A sera capable de transporter 3 astronautes et 400 kg de fret ou un équipage de 6 personnes sans aucune cargaison.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5642

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Lun 20 Oct - 8:06

Salut

Depuis que Lockheed Martin a remporté le contrat de développement et de construction du véhicule spatial Orion, la NASA a procédé à plusieurs modifications occasionnant un retard important dans le programme. Le premier vol est maintenant prévu en 2015.

Les modifications qui ont été apportées au concept initial sont dues en grande partie aux capacités d'emport initiales insuffisantes d'Ares 1, le lanceur d'Orion. La NASA a été contrainte de les augmenter et de réduire la masse de sa capsule ce qui a nécessité quelques aménagements qu'il a bien fallu valider par la suite.

Un engin versatile

N'oublions pas qu'Orion aura une multitude de missions allant de la desserte de la Station Spatiale Internationale (ISS) aux voyages vers la Lune et Mars. Concrètement cela signifie qu'un nombre important de paramètres doivent être pris en compte dès aujourd'hui pour ne pas avoir de mauvaises surprises lors de son utilisation. C'est d'autant plus vrai qu'à partir de cette plate-forme (Block-1A), la NASA a prévu de développer une famille de 5 véhicules spatiaux comprenant 4 versions habitées et 1 vaisseau cargo.

Après l'échec cet été du test des parachutes de la capsule Orion, et la décision d'équiper le futur lanceur Ares 1 d'amortisseurs pour réduire les vibrations excessives lors de l'ascension et d'éviter leur propagation jusqu'à la cabine Orion et son équipage, la NASA vient de reporter à 2015 le premier vol d'Orion et à 2016 la première mission vers la Station Spatiale.

Report de la PDR

La NASA a également reporté à 2010 la revue de conception préliminaire d'Orion. Ce report s'explique moins par des problèmes techniques que par des considérations politiques. Il semble que la NASA a décidé de se mettre sur "une orbite d'attente" pour laisser à la future administration qui va sortir des élections, le temps de définir sa politique spatiale et donc éventuellement de modifier et/ou d'adapter le programme.

A l'issue de cette revue de conception préliminaire et si aucun problème majeur n'est identifié, le projet devrait recevoir le financement nécessaire pour approfondir le concept. C'est donc une étape importante dans la vie d'un programme de cette nature. Cette revue précède la revue critique de conception (CDR) qui permettra de démontrer que les performances seront atteintes et les délais tenus.

Orion Block-1A

La version Block-1A est celle qui sera utilisée pour les missions à destination de la Station Spatiale. L'Orion Block-1A sera capable de transporter 3 astronautes et 400 kg de fret ou un équipage de 6 personnes sans aucune cargaison.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5914

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mar 3 Mar - 11:01

Salut

Les combinaisons spatiales du programme Constellation

Le retour sur la Lune et une utilisation accrue de l'orbite basse pousse la NASA à développer de nouvelles combinaisons spatiales pour protéger ses astronautes lorsqu'ils seront en activité sur la surface lunaire ou en sorite extravéhiculaire dans l'espace.

La NASA vient de passer contrat avec la firme Oceaneering International portant sur des études conceptuelles, de développement et de pré-production de ces futures combinaisons. Elles seront autant utilisées lors des voyages vers la Station spatiale et la Lune que portées par les astronautes lorsqu'ils seront sur la surface lunaire ou dans l'espace en activité extravéhiculaire.

Elles répondront à des critères de résistances, de sécurité et de confort bien plus forts que ceux de l'ère Apollo. D'une part parce qu'elles seront conçues pour fonctionner pendant des séjours d'environ une semaine sans maintenance trop lourde et d'autre part, utilisées pour une multitude de tâches sur de très longues périodes pouvant aller jusqu'à 6 mois. Enfin, elles devront également assurer la protection des astronautes en cas de dépressurisation de la cabine d'Orion pendant les phases de lancement et d'atterrissage.

La poussière lunaire

Un des soucis majeurs de la NASA concerne la poussière lunaire. Pour les quelques astronautes qui ont marché sur la Lune, la poussière s'est révélée être un réel problème. Abrasive et adhérente, elle avait partiellement percé les gants externes de leurs combinaisons, encrassait les outils et noircissait les équipements qui absorbaient la lumière solaire et avaient tendance à surchauffer.

Cette poussière riche en fer, calcium et magnésium, est également composée, quasiment pour moitié, de composés vitreux créés par des impacts de météorites qui se produisent depuis que la Lune est Lune. Ils font fondre les roches, les transforment en verre, et réduisent ensuite celui-ci en poudre. Les grains irréguliers et pointus qui en résultent la rendent extrêmement adhérente.

Une des solutions à l'étude, c'est que les combinaisons nécessaires aux activités de surface n'entrent pas dans les abris en durs ou les véhicules d'explorations de façon à ce que la poussière ne s'introduise pas à l'intérieur. Une des solutions envisagées consisterait à les laisser accrocher à l'extérieur, un sas permettrait aux astronautes de les enfiler directement.

source http://www.flashespace.com/html/mars09/02_03_09.htm

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mer 25 Mar - 11:05

Salut

Le Centre spatial Kennedy s'affaire autour de l'essai du premier étage d'Ares I, le lanceur qui sera utilisé pour lancer la capsule Orion. Ce tir est prévu en juillet 2009.

Les objectifs de cet essai font que cet étage sera testé en configuration de vol réelle. Les autres éléments du lanceur seront néanmoins factices. Les maquettes de l'étage supérieur, la capsule Orion et la tour d'éjection simuleront la forme, la taille, le poids et l'aérodynamisme du lanceur opérationnel.

Pour la NASA, il s'agit de voir comment se comportera le lanceur en vol. En effet, ces 94 mètres et sa finesse, le rendent particulièrement difficile à manœuvrer. Les ingénieurs voudront donc s'assurer que le système mis au point (tuyères et logiciels) pour contrôler le couple en roulis est au point.

Pour ce vol, un module de contrôle du roulis sera installé sur le lanceur. Il a pour fonction d'empêcher une rotation incontrôlée de la fusée sur elle-même et qui l'oriente correctement en roulis. Un tel roulis peut conduire à l'arrêt prématuré du moteur comme cela a été le cas lors du vol 502 d'Ariane 5 quand la rotation de l'EPC sur son axe longitudinal a incurvé la surface libre des ergols dans les réservoirs, conduisant à un arrêt prématuré du moteur.

L'autre objectif de cet essai concerne la séparation du premier étage. Les ingénieurs voudront s'assurer qu'il n'y a pas de risque de collision entre les 2 étages et voir et modéliser les effets possibles sur le fonctionnement de l'étage supérieur et de son moteur, le J-2X, à la fin de la combustion du premier étage et à l'allumage du second.

Ce vol d'essai sera également mis à profit pour tester la compatibilité des installations au sol, l'utilisation des parachutes pour récupérer le premier étage.

Ares I

Ares I est un lanceur en ligne à 2 étages d'environ 94 m et d'une masse au décollage de plus de 900 tonnes. Dédié au lancement d'Orion, il sera capable de lancer 25 tonnes en orbite basse.

Le premier étage

Construit par ATK, ce premier étage est dérivé des boosters à poudre réutilisables de la navette à 4 segments. Il sera long d'un peu plus de 40 m pour un diamètre de 3,7 m. Il se différenciera des boosters de la navette par l'ajout d'un segment supplémentaire, soit 5 au total. Ce 5ème segment permet d'augmenter la quantité de propergol embarqué et donc la performance du lanceur. Cet étage doit fonctionner pendant les 2 premières minutes du vol.

D'autres modifications sont également prévues. Elles visent toutes à répondre aux spécifications du lanceur qui prévoient un taux de fiabilité et de rendement plus élevé que ceux imposés aux boosters de la navette.

Cet étage s'appuie donc sur des technologies largement éprouvées pour le vol habité ce qui limite d'autant les procédures de qualification inhérentes à la mise au point d'un nouvel étage et partant de la limite d'autant l'impact financier sur le programme.

Deuxième étage

Le deuxième étage sera construit par une joint venture formée par Boeing et Northrop Grumman. Initialement, la NASA prévoyait d'utiliser un moteur SSME à hydrogène et oxygène liquide. Cette solution a été abandonnée au profit du moteur J-2X. Cet étage comportera un nouveau réservoir d'oxygène et d'hydrogène liquide ainsi que l'avionique associée.

source http://www.flashespace.com/html/mars09/19a_03_09.htm

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Jeu 16 Avr - 7:30

Salut

La NASA vient de sélectionner le matériau qu'elle utilisera pour fabriquer le bouclier thermique d'Orion, le mode de transport qui doit remplacer les navettes spatiales.

Son choix s'est porté sur l'Avcoat ablator, un matériau utilisé avec succès sur les capsules Apollo et sur certaines parties de la navette spatiale lors de ses premiers vols. Il s'est fait au détriment de 8 autres matériaux, dont le PICA qui a également fait ses preuves en vol, car utilisé pour recouvrir le bouclier thermique de la capsule de la sonde Stardust.

La fabrication de ce matériau, arrêtée depuis plusieurs années, sera relancée par Lockheed Martin et Textron Systems. Constituer de fibres de silice avec une résine époxy-novolaque à l'intérieur d'une structure en forme de nid d'abeille en fibre de verre phénolique, ce matériau sera directement fabriqué sur le bouclier thermique et non pas posé dessus, comme une tuile par exemple.

Bouclier thermique

La NASA qui a décidé de tourner la page des navettes prévoit de les remiser en 2010 et de les remplacer vers 2015 par Orion, une capsule habitée de type Apollo. Ce véhicule spatial de troisième génération reprend donc le bon vieux concept de la capsule réutilisable mais avec quelques avancées majeures qui la rendront plus performante et fiable que les capsules Apollo. Orion sera construit sous maîtrise d'œuvre par Lockheed Martin.

Orion sera décliné en 4 versions habitables et 1 vaisseau cargo adaptés à une multitude de missions, de l'orbite basse jusqu'aux destinations plus lointaines comme la Lune, Mars et les astéroïdes.

Le bouclier thermique sera commun à toutes ces versions, avec peut-être une réserve pour les Orion utilisés pour rejoindre Mars et des astéroïdes (d'ici là…). Il sera installé à la base de la capsule de retour et servira à protéger la structure de l'engin lors de son entrée dans l'atmosphère terrestre, qui se fera sous 3 parachutes, en déviant les flux de chaleur induits par les frottements contre les couches atmosphériques. Il sera donc capable de protéger la capsule lors du retour de mission à bord de la Station (rentrée à une vitesse de 27000 km/h) ou sur la Lune (rentrée à une vitesse de 40000 km/h). Séjour à la suite duquel la rentrée génère une chaleur cinq fois plus importante qu'après un séjour en orbite basse.

Ce bouclier sera le plus grand bouclier thermique ablatif jamais conçu. Cette solution a été préférée au bouclier de type radiatif car cela permet de le surdimensionner plus facilement pour tenir compte d'une certaine marge d'erreur car, il suffit d'augmenter 'tout simplement' son épaisseur pour absorber une plus grande quantité de chaleur. Ce qui n'est pas possible avec les boucliers radiatifs qui n'acceptent aucune marge d'erreur. Quand la température maximale pour laquelle ils ont été conçus est atteinte, le matériau utilisé ne peut plus remplir son rôle de protection et c'est la catastrophe assurée.

source http://www.flashespace.com/html/avril09/14b_04_09.htm

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
avatar

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Sam 18 Avr - 8:59

on est impatient de les voir
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
avatar

Nombre de messages : 85327
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   Mar 5 Mai - 8:34

Salut

La poussière lunaire préoccupe les planificateurs des futures missions d'exploration humaine de la Lune. Dans les années 1960 et 1970, les astronautes des missions Apollo avait déjà fort à faire avec ces particules qui se sont avérées être très abrasives et adhésives.

De la taille de l'épaisseur d'un cheveu humain, ces particules de poussière ont posé des problèmes dans les joints des articulations des scaphandres et avaient partiellement percé les gants externes des combinaisons des astronautes. Elles encrassaient les outils et noircissaient les équipements qui absorbaient la lumière solaire et avaient tendance à surchauffer.

Aujourd'hui, la NASA prépare son grand retour sur la Lune et se doit d'aborder cette question de la dangerosité du régolithe lunaire. Les études les plus récentes renforcent ses craintes. Elles montrent la dangerosité de cette poussière qui se charge électriquement par les particules chargées du rayonnement solaire. L'absence d'atmosphère protectrice favorise ce phénomène, mais les chercheurs ont montré qu'il était plus ou moins prononcé en fonction de l'angle d'incidence des rayons solaires et de la gravité lunaire. Autrement dit, la force électrostatique des grains de poussière évoluent tout au long du jour lunaire qui dure, 710 heures terrestres. A contrario, la nuit cette force diminue assez nettement.

Parmi les craintes de la NASA, on signalera la capacité de cette poussière à absorber la lumière solaire ce qui peut former un nuage très lumineux, voire aveuglant, pendant la phase d'atterrissage.

La santé des astronautes

Cette poussière est également un risque pour la santé des astronautes. Accrochée aux combinaisons, elle se détachera lorsque les astronautes réintégreront le module lunaire. Le vide étant isolant, elle restera chargée. Dans le passé, les astronautes des missions Apollo avaient bien du mal à s'en débarrasser pour éviter de contaminer l'intérieur de leur module lunaire.

C'est d'ailleurs bien là le problème. Lorsqu'elle sera dans le module, il sera impossible de la déloger. Elle se nichera n'importe où et de préférence, en vertu de la fameuse loi de Murphy, dans les endroits où elle posera le plus de problèmes. Et si ce même module est utilisé pour le voyage du retour sur Terre, ce qui sera le cas pendant les premières années, l'absence de gravité favorisera la flottaison de ces grains à l'intérieur du vaisseau avec le risque évident que les astronautes les inhalent sans le savoir.

Une des solutions envisagées par la NASA pour éviter l'intrusion de cette poussière dans les modules, est d'utiliser des combinaisons accrochées à l'extérieur du module. Les astronautes pénètreraient littéralement dedans, à charge pour un coéquipier de fermer une sorte de porte dorsale complètement étanche. De cette façon, seule la poussière présente sur le dos de la combinaison serait introduite dans le sas lors du retour de l'astronaute.

source http://www.flashespace.com/html/avril09/23_04_09.htm

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour sur la Lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur la Lune
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum d'astronomie :: Astronomie :: l'aventure spatiale-
Sauter vers: