forum d'astronomie


Bienvenue sur le forum CERA.

Passionnés d'astronomie et de nature, ce forum est le votre. L'inscription est gratuite, ne vous en privez pas Wink

http://www.cera-astronomie.com/profile.forum?mode=register

A très bientôt, au pays du Ciel et de la Terre

forum d'astronomie

Forum d'astronomie et d'environnement, lié à l'association CERA
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Bienvenue au pays des étoiles, du ciel et de la terre. N'hésitez pas à consulter également notre sitehttp://ceraastronomie.wifeo.com/  Pour s'inscrire au CERA  http://ceraastronomie.wifeo.com/adhesion-cera.php

Partagez | 
 

 Titan

Aller en bas 
AuteurMessage
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
laurentio

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Titan   Ven 14 Jan - 20:04

T i t a n
Satellite de Saturne
Découvert en 1655 par Christiaan Huygens
Magnitude : 8.28
Distance moyenne de Saturne : 1 221 850 km
Période sidérale : 15.945 jours
Inclinaison orbitale : 0.33 degrés
Exentricité orbitale : 0.03
Rayon : 2,575 km
Masse : 1.35x10^26 g
Rayon densité : 1.88 g/cm3
Rapport entre la masse de la Terre et Titan : 1/45
Vélocité orbitale moyenne : 5.58 km/s
Vitesse de libération : 2.65 km/s
Albédo : 0.21

Satellite de saturne, Titan est le deuxième plus gros satellite du système solaire. On a longtemps pensé que Titan était le plus grand, mais les observations récentes ont prouvé que l'atmosphère de Titan est si épaisse que sa surface solide est légèrement plus petite que Ganymède.
Avec un diamètre de 5150 km, il est plus grand que Mercure et Pluton.
Entouré d'une atmosphère composée principalement d'azote moléculaire mais qui contient aussi du méthane; celle-ci empêche de distinguer tout détail du sol depuis la Terre.
La pression en surface est 1,6 fois supérieure à celle de la Terre.

L'action de la lumière solaire sur le méthane et autres composants atmosphériques tels que le monoxyde de carbone entraîne des modifications chimiques produisants des hydrocarbures et autres molécules.

Ces molécules condensent dans l'atmosphère froide, formant ainsi une couche de brume opaque et de couleur orangée à 200 km au-dessus de la surface.

On pense que les conditions sont telles qu'il est possible que le méthane liquide existe à la surface où la température est de 95 K (-178°C). Il pourrait même y avoir des "pluies" de méthane tombant des nuages de l'atmosphère inférieure Il est aussi la seule lune connue à avoir une atmosphère et une couverture nuageuse plus dense que la Terre ou Mars. Découvert en 1655 par l'astronome et physicien hollandais Christiaan Huygens, il ne suscita vraiment l'intérêt des planétologues et des astronomes qu'au moment du passage de la sonde voyageur I en novembre 1980 à moins de 6500 km de celle-ci. Et quel ne fut pas leur étonnement de découvrir une atmosphère avec près de 90% d'azote, environ 3 à 10% de méthane, 0.2% d'hydrogène, des traces d'hydrocarbures comme l'éthane, l'acétylène, l'éthylène ou le méthyle, mais aussi des composés organiques azotés comme l'acide cyanhydrique, le cyanogène et le cyanoacétylène (ce sont ces derniers qui ont soulevé les plus vives interrogations et les espoirs les plus fous). En effet, ceux-ci constituent les toutes premières briques sur lesquelles repose l'édifice de la vie, qui part la suite pourraient former, des polymère jusqu'à l'adénine, l'une des bases qui forme la structure de la molécule d'ADN.
L'atmosphère de Titan serait voisine de celle de la Terre, il y a de cela 4 milliards d'années.
Mais Titan n'est pas vraiment l'équivalent d'une Terre primitive, à cause de 2 différences essentielles : la température (il y fait environ -180°C), et le fait que c'est un satellite de glace et non de silicates et de fer.


Dernière édition par le Dim 16 Jan - 12:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thal
Jupiter
Jupiter
Thal

Nombre de messages : 258
Date d'inscription : 19/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Ven 14 Jan - 20:28



1er Image de la surface de Titan!! C'est superrrrrrrrrr! =)
Hannn que c'est beau.. vous avez vu? on dirait comme des rivière, on croirait mars...c'est génialll Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://thal02.skyblog.com
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Ven 14 Jan - 20:50

Salut

Merci Thal, je découvre grâce à toi la toute 1ère image de la sonde européene Huygens. Oui, on dirait des canaux, ce qui voudrait dire que le sol de Titan est solide peut être.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
drust
Comète
Comète
drust

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Titan   Ven 14 Jan - 21:49

Ces cannaux seraient des vallées ou des rivières d'hydrocarbures.

Une autre image du sol :
Revenir en haut Aller en bas
pioneer6014
amas globulaire
amas globulaire
pioneer6014

Nombre de messages : 1962
Localisation : La Terre ou Mars, cela dépend des jours !
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Sam 15 Jan - 10:24

Ces images sont vraiment étonnantes ! Ce monde si lointain n'est finalement pas si différent du nôtre... hormis que ce sont des hydrocarbures et non de l'eau qui coule dans les rivières et bien sûr que la température est beaucoup plus basse !

_________________
> pioneer-astro.fr + FB + Twitter
> Mon blog photo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pioneer-astro.fr/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Sam 15 Jan - 11:26

Salut

Postez les images dans le sujet cassini huygens SVP. Evitez qu'elles soient en double Wink Merci

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Neptune
Comète
Comète
Neptune

Nombre de messages : 553
Localisation : Dublin, Irlande
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Dim 16 Jan - 9:18

Images et documentation : http://astronomie.forumactif.com/viewtopic.forum?t=179

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://astronomie.forumactif.com
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Dim 16 Jan - 9:22

Salut

MDrr Neptune qui fait sa pub hihi Wink

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Neptune
Comète
Comète
Neptune

Nombre de messages : 553
Localisation : Dublin, Irlande
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Dim 16 Jan - 9:28

huhuhuh même pas vrai d'abord ! Laughing Embarassed Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://astronomie.forumactif.com
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Sam 21 Mai - 23:58

Salut

Poursuivant leur travail d’analyse des images envoyées par la sonde Huygens lors de sa descente sur Titan le 14 janvier, des chercheurs ont reconstitué une nouvelle image de la surface du satellite de Saturne telle que les caméras de Huygens l’ont vue à environ 20 km d’altitude.

La sonde étant en rotation lors de sa descente, ses photos se recoupent. Grâce à une technique particulière de projection stéréographique, l’équipe du DISR (Descent Imager Spectral Radiometer) -l’un des instruments qui équipait Huygens- a pu composer cette mosaïque.

Les zones gris clair striées de rayures noires situées au nord et nord-ouest seraient des terrains plus élevées traversées par des canaux, des écoulements. Tout cela déboucherait sur une sorte de littoral avec des deltas et des bancs de sable.

Au nord-est et à l’est les zones brillantes seraient des terrains élevés, des crêtes recouvertes de glace. La nature des zones sombres et claires situées au sud n’a pas encore été déterminée.

Les chercheurs supposent que les écoulements visibles au nord sont formés par du méthane liquide. Cependant la source de ce méthane et, plus globalement, le cycle des hydrocarbures sur Titan, demeurent inexpliqués.



Source http://sciences.nouvelobs.com/sci_20050518.OBS7047.html?0041

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Mar 31 Mai - 8:37

Salut

Une tâche blanche intrigue les chercheurs. Il s'agirait peut être d'une volcan.


_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
laurentio

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Mar 14 Juin - 19:02

L'astronome Christophe Sotin et ses collègues, viennent de répondre à deux des nombreuses énigmes de Titan: que cache cette mystérieuse tache claire qui se détache se son ciel nuageux, et d'où provient tout le méthane présent dans son atmosphère? Sur l'image infra-rouge de la fameuse tache claire prise le 26 octobre 2004 les chercheurs ont repéré une forme rappelant un cratère de volcan.
Un volcan "froid" large de 30 km et qui crache en permanence du méthane et de la glace dans l'atmosphère du satellite.
Revenir en haut Aller en bas
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
laurentio

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Mar 28 Juin - 20:00



Les scientifiques se demandent si la sonde Cassini montre un lac sur Titan?
Cette forme foncée pourrait bien être quelque chose de liquide!
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Mer 18 Oct - 9:30

Salut

De nouvelles traces de lacs et de rivières ont été détectées sur la lune Titan de Saturne par le radar de la sonde spatiale Cassini. Tous ces reliefs sont probablement remplis de méthane ou d'éthane liquide, ce qui laisse imaginer un cycle du méthane sur Titan très semblable au cycle de l'eau sur la Terre.



La forme du lac en haut à gauche de l'image ci-dessus suggère un système fluvial qui par ses crues a inondé la topographie environnante. Cassini a déjà repéré des dizaines de zones sombres en scrutant la surface à travers son atmosphère brumeuse à l'aide de son radar. Les survols précédents de la lune géante laissaient supposer que toutes ces zones sont des lacs.

Les lacs vus par le radar sont regroupés autour du pôle Nord. Ils pourraient être saisonniers, produits par accumulation vers les pôles des pluies de l'hiver et s'asséchant pendant l'été. Actuellement, le printemps s'approche dans l'hémisphère nord et certains lacs montrent des signes d'évaporation.

Un lac possédant de nombreux lobes a été observé durant le dernier survol de la lune, le 9 octobre 2006. Les scientifiques pensent qu'il s'est formé suite aux inondations provoquées par les débordements d'un vaste réseau fluvial.
Cassini a survolé Titan à une altitude de 980 kilomètres, ce qui a permis à son radar de résoudre des détails d'environ 500 mètres de large. Les nouvelles images portent désormais à une centaine le nombre total de lacs observés dans la région boréale de la lune.



Les images radar, combinées avec les informations fournies par d'autres instruments de Cassini, commencent à produire une vue d'ensemble du cycle du méthane sur Titan, qui, selon Stephen Wall du JPL, responsable de l'instrumentation du radar de Cassini, présenterait des similitudes avec le cycle de l'eau sur Terre. Il semble, par exemple, que des averses de méthane et des moussons occasionnelles viennent fouetter la surface de la lune.

Cassini a désormais couvert environ 15% de la surface de Titan avec son radar. L'équipe espère atteindre au moins 35% à la fin de la mission primaire en 2008, et peut-être plus de 50% si la mission est prolongée.

Titan passionne, preuve en est les sujets présents sur le forum http://cera-astronomie.forumactif.com/search.forum?search_keywords=titan&show_results=topics
Afin d'éviter les sujets qui se dédoublent, je demanderais de faire attention afin que toutes les infos ne s'éparpillent pas. Merci d'avance Smile

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Mer 16 Mai - 7:52

Salut

Les scientifiques savent depuis longtemps que l'atmosphère supérieure de la lune Titan de Saturne contient des aérosols organiques, ou tholins, formés de molécules organiques simples, telles que le méthane ou l'azote.

Les chercheurs avaient supposé que ces tholins se formaient à des altitudes de plusieurs centaines de kilomètres, mais la nouvelle information recueillie par les trois spectromètres de particules à bord du vaisseau spatial Cassini montre que cette formation se produit dans l'atmosphère de Titan à des altitudes supérieures à 1 000 kilomètres. Les résultats montrent également que les tholins se forment différemment de ce que l'on pensait auparavant.



Les scientifiques du SwRI (Southwest Research Institute), de l'Université du Kansas, de l'UCL (University College London) et de l'Université du Texas à San Antonio, rapportent les résultats des observations dans l'étude intitulée "The Process of Tholin Formation in Titan's Upper Atmosphere," publiée dans l'édition du 11 Mai de Science.

"Les tholins sont de très grandes molécules organiques complexes supposées inclure les précurseurs chimiques de la vie," commente Hunter Waite (SwRI's Space Science and Engineering Division), et chef de l'équipe du INMS (Ion Neutral Mass Spectrometer) de Cassini. '"Comprendre comment ils se forment pourrait fournir un aperçu valable sur l'origine de la vie dans le Système solaire."

Au cours de la première rencontre de Cassini avec Titan, l'instrument INMS a révélé une atmosphère dominée par l'azote et le méthane. Du benzène, composant critique dans la formation des composés d'hydrocarbure aromatique figurait parmi les mesures importantes obtenues au cours des survols ultérieurs. Dans le même temps, les instruments IBS (Ion Beam Spectrometer) et ELS (Electron Spectrometer) de Cassini ont mesuré d'importants ions positifs et négatifs.

"La présence des ions négatifs fut une surprise," indique David Young, du SwRI Institute. "Il semblerait qu'ils peuvent jouer un rôle inattendu dans la fabricaton des tholins à partir des précurseurs carbone-azote."

"Un autre point étonnant est le grand nombre d'ions négatifs que nous observons pendant les survols les plus bas de Cassini au-dessus de la surface," ajoute Andrew Coates (du Mullard Space Science Laboratory, University College London). "Cette importante population nouvellement découverte représente une proportion très significative de l'ionosphère à ces endroits."

"Notre analyse suggère que les composés organiques se forment par des processus chimiques ion-neutres, lesquels donnent lieu alors aux ions négatifs complexes trouvés par l'ELS," ajoute Waite.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4072

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Cyrille
Neptune
Neptune
Cyrille

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Titan   Mer 16 Mai - 12:51

je me souviens un peu de Titan, pour y avoir consacré un TPE sur le sujet il y a un an
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Sam 22 Mar - 9:49

Salut

L'illustration ci-dessous représente une coupe transversale de Titan. Les scientifiques de la mission de la sonde spatiale Cassini pensent qu'il pourrait exister une couche d'eau liquide mélangée à de l'ammoniaque à environ 100 kilomètres sous la surface de la plus grosse lune de Saturne.




L'hypothèse selon laquelle Titan renferme un océan interne provient des données acquises par le radar de Cassini lors de 19 passages différents effectuées au-dessus de la lune entre octobre 2005 et mai 2007. En utilisant des données des premières observations du radar, les scientifiques ont déterminé la position de 50 sites à la surface. Ils ont ensuite recherché ces mêmes lacs, gorges et montagnes dans les données retournées par Cassini lors des survols postérieurs.

Ils se sont alors aperçus que les sites repérés semblaient s'être déplacés de leurs positions prévues sur des distances pouvant atteindre jusqu'à 31 kilomètres. Comme ces sites ne pouvaient pas s'être réellement déplacés, ce décalage apparent a été interprété par les scientifiques comme le signe que Titan tournait autour de son axe d'une façon jusqu'alors insoupçonnée.

Le modèle de rotation de Titan établi avant les observations de Cassini était cohérent avec les champs gravitationnels de Saturne et des autres planètes et lunes avoisinantes mais mettait de coté d'autres effets plus faibles moins bien compris. Comme la rotation observée de Titan ne s'accorde pas avec ce modèle, d'autres influences, telles que les changements saisonniers du mouvement de son atmosphère doivent également avoir leur importance. Mais il est difficile d'expliquer comment de tels phénomènes relativement faibles pourraient avoir une influence si prononcée sur la rotation de Titan à moins que la croûte glacée de la lune ne soit désaccouplée de son noyau par un océan interne. Si c'est effectivement le cas, les fluctuations atmosphériques à elles seules suffiraient alors à justifier la rotation observée.

source http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5192

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
laurentio
Géante bleue
Géante bleue
laurentio

Nombre de messages : 3034
Age : 110
Localisation : 3ème pierre après le soleil
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Dim 23 Mar - 10:07

Très interessant; de là à penser qu'une vie vivant dans ces conditions est possible, c'est ce qui vient à l'esprit
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Dim 24 Jan - 9:05

Salut

Avec son atmosphère et sa chimie produisant massivement des hydrocarbures, Titan ressemble sans doute à ce que fut la Terre primitive. Roger Raynal, spécialiste de ce satellite de Saturne, nous explique pourquoi on pourrait y trouver quelques clés de l'apparition de la vie sur notre planète.

Titan a toujours fasciné les scientifiques car il est un des rares endroits du Système solaire où une forme de vie exotique peut exister et améliorer nos connaissances sur les mécanismes chimiques ayant abouti à l’apparition de la vie sur Terre. Roger Raynal, qui avait dressé pour nous un bilan de la mission Huyghens, aborde avec nous cette possibilité. Egalement professeur de biologie, de géologie et de physique, Roger Raynal tient à jour son propre site dédié aux origines de la vie et à Titan.

Mais pourquoi chercher sur Titan les réponses que la Terre devrait renfermer dans ses fossiles ? Parce que sur notre planète ces traces n'existent plus depuis bien longtemps. Tous les indices de la vie primitive terrestre au-delà de - 3,5 à - 3,8 milliards d'années ont été effacés par la tectonique des plaques et les convulsions multiples de la croûte terrestre. Or, après une centaine d'années de spéculations et d'expériences en tout genre, les scientifiques ne sont toujours pas d'accord sur la façon dont la vie est apparue sur Terre. La plupart supposent que des bactéries se sont formées au hasard des combinaisons entre les composés carbonés baignant dans la soupe originelle. Mais toutes les études sur l'origine de la vie sont entravées par notre ignorance des éléments chimiques présents sur la Terre récemment formée.

Des similitudes avec des modèles théoriques d'atmosphères terrestres prébiotiques

Des scientifiques pensent que l'environnement de Titan pourrait être semblable à celui de la Terre avant que la vie ne commence à envoyer de l'oxygène dans son atmosphère. Dans ces conditions Titan représente la mémoire de l’atmosphère primitive de la Terre, mais en plus froid.
Comme nous l’explique Roger Raynal, « les hydrocarbures que l’on trouve sur Titan sont les briques de base des acides aminés nécessaires à l'apparition de la vie ». Mais, s’il est fort probable qu’il existe sur Titan des molécules prébiotiques complexes, il est peu vraisemblable qu’il existe une forme de vie en surface. Pour ce chercheur, « il y a bien plus de chances de découvrir quelque chose de vivant sous la surface ». Et d'ajouter « on y trouve tous les ingrédients nécessaires ». Pour peu que la chaleur induite par l’activité gravitationnelle de Saturne perdure depuis des millions d’années on a là tout ce qu’il faut pour que des formes bactériennes s’y développent.

Malheureusement, les identifier est très difficile. « La production de méthane et d’éthylène est un des principaux signes de cette activité ». Or, ces éléments sont en abondance sur Titan ! C’est d’ailleurs « une des hypothèses mise en avant pour expliquer ces très grandes quantités d’hydrocarbures ».

Cela dit, « Titan est un fantastique laboratoire à ciel ouvert ». Il démontre que le froid n’est absolument pas un obstacle à la vie. C’est d’autant plus intéressant que ce satellite de Saturne n’évolue pas dans la zone d’habitabilité du Système solaire. « Une expérience réalisée sur Terre par Francis Crick conforte ce que l’on déduit de nos observations ». Ce chercheur, un des découvreurs de la structure de l’ADN a réalisé une expérience qui simulait la composition chimique de l'atmosphère primitive terrestre qui a permis de montrer que des « molécules prébiotique pouvaient se former à des températures de quelque - 80°C ». Cette expérience a également montré que des précurseurs de la vie pouvaient émerger dans une large gamme de température et que la température en tant que telle n’est pas un problème à la formation de molécules complexes, « pour peu qu’on leur laisse le temps de se former ».

L’atmosphère, un paramètre clé pour la vie

« Nous en sommes à nous demander si ce satellite a toujours eu une atmosphère dans son histoire. » Un paramètre clé. Les scientifiques veulent savoir si cette atmosphère est transitoire, « à l’échelle géologique », ou si Titan a été plus chaud dans son histoire. Dans ce cas, « il n’aurait pas pu posséder d’atmosphère ». En raison de sa taille, il la retient seulement parce qu’il est extrêmement froid (environ – 180°C). Une température de surface d’une vingtaine de degrés le lui aurait fait perdre « par l’agitation thermique ».

Il faut comprendre que le lien entre atmosphère et vie éventuelle est double (synthèse et protection). Concrètement, l'atmosphère de Titan jour un rôle de fabrique de matière première pour une vie complexe. « L’interaction des hydrocarbures de l'atmosphère et des rayonnements interceptés dans sa haute atmosphère permet la synthèse d'hydrocarbures complexes ». Ces molécules sédimentent, retombant avec les pluies de méthane sur le sol, au niveau duquel se produit une autre suite de réactions chimiques, mal connues, « qui transforment à nouveau ces molécules d'origine atmosphérique ». Une partie donne des produits en phase gazeuse, qui sont repris par l'atmosphère, et l'autre des éléments solides ou liquides « dont on ne sait pas grand-chose ». Quelques expériences conduites sur Terre indiquent tout de même « qu'ils peuvent constituer des molécules à la base de acides nucléiques et aminés que l'on retrouve dans les macromolécules biologiques ». Ces éléments peuvent alors intégrer les voies d'une évolution moléculaire se déroulant entre la surface à basse température (donc à très faible vitesse) où sous la surface plus chaude), qu'elles peuvent gagner à l'occasion de phénomènes cryovolcaniques récemment confirmés.

Autrement dit, l’histoire des molécules prébiotiques de Titan est étroitement liée à celle de son atmosphère. Sans atmosphère, « cette fourniture d'éléments de base pour une chimie prébiotique s'interrompt ». L’atmosphère protège le sol de Titan du rayonnement solaire mais aussi des particules énergétiques accélérés par la magnétosphère de Saturne, dans laquelle tourne Titan. Ces particules transportent assez d'énergie pour casser les liaisons des éventuelles molécules organiques complexes formées au sol, et conduisant à le stériliser.

« Pour avancer sur cette question on ne peut que compter sur l’envoi de sondes réaliser des études in situ. » Parmi les projets d’exploration robotique de Titan, l'un semble faire consensus puisque, imaginé par la Nasa, il intéresse également l’Esa. Il consiste à envoyer un ballon dérivant dans l’atmosphère avec la possibilité d’effectuer des atterrissages, voire des amerrissages sur un de ses lacs afin d’étudier le cycle du méthane et tenter de découvrir de possibles composés organiques.

source http://www.flashespace.com/

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Ven 12 Mar - 14:02

Salut

Le plus gros satellite de Saturne n’a pas été assez chauffé, lors de sa formation, pour que les roches et les glaces qui le composent se soient séparées. Telle est la conclusion des scientifiques du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena (Californie), après l’analyse des données gravimétriques recueillies au cours de quatre survols de Titan par la sonde Cassini entre 2006 et 2008.



En effet, Titan, par son attraction gravitationnelle, dévie plus ou moins l’engin spatial lorsque celui-ci passe à proximité. En étudiant les retards ou les accélérations subies par le vaisseau, les scientifiques peuvent sonder l’intérieur du satellite et savoir notamment comment s’y répartissent les masses.

Leur conclusion est donc que Titan, composé pour moitié de roches et pour moitié de glaces, ne possède pas de noyau entièrement rocheux. S’il y a plus de roches en son centre, celles-ci restent mêlées à des glaces, preuve que sa chaleur interne n’a guère été élevée au moment de sa formation. Sinon, la glace aurait fondu en grande partie et les roches auraient coulé vers le centre.

Avec un diamètre de plus de 5000 km, Titan est donc différent du satellite de Jupiter Ganymède, aussi gros mais au cœur rocheux. Cette particularité laisse supposer qu'il s’est constitué par une accrétion très lente de petits corps, ayant empêché une élévation importante de sa température interne.

Cette découverte ne donne aucun indice sur la présence ou non d’un océan sous la surface glacée de Titan, d’une épaisseur de 500km et quasiment dépourvue de roches. L’hypothèse reste valable et fait toujours l’objet d’investigations dans le but de la vérifier.

http://www.cieletespace.fr/evenement/4983_titan-un-monde-de-roches-et-de-glaces-melees

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
MYR_ast
nébuleuse
nébuleuse
MYR_ast

Nombre de messages : 1059
Localisation : Montréal, QC
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Titan   Ven 12 Mar - 23:53

Donc , dans ces conditions, et étant donné que ça couche ne s,est jamais réchauffé, j'ai peut-être tord m.ais je pense que la présence de vie, en tout cas tel que nous la connaisson sur Terre serait peu, ou pas probable, je ne dis pas sur une autre forme.

Vu qu'elle ne s'est jamais réchauffée, par conséquent pourrait-on supposer que cette lune serait le résultat d'un fracgmentation d'un astre, ou d'un immense astéroïde?
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Sam 13 Mar - 1:04

Salut

Difficile de connaitre l'origine d'un astre, mais le fait est qu'il est peu probable que la vie puisse exister sur Titan.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85331
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Titan   Jeu 6 Mai - 7:36

Salut

L’astrobiologiste William Bains s'est penché sur l'apparition d'une éventuelle vie pluricellulaire qui aurait pu se développer dans l'environnement de Titan. Il conclut qu’une vie complètement différente de celle de la Terre aurait pu émerger. Un éclairage original sur l'apparition de la vie...

A cause du trop grand éloignement de Titan par rapport au Soleil, des organismes ne posséderaient pas de ressources suffisantes pour se mouvoir, explique William Bains. La vie se limiterait à des formes de vie à croissance lente analogues, ou similaires, aux lichens terrestres. Comme l’explique à Futura-Science, Roger Raynal, professeur de biologie, de géologie et de physique et spécialiste de Titan, « il est tout à fait possible qu'il existe des formes de vies sur Titan peu nombreuses, mais bien plus différentes entre elles que ne le sont les formes de vies terrestres qui, partageant une origine commune, portent toutes en leur sein biochimique la marque de leur indéniable parenté ».

Bien plus que des autotrophes analogues à nos végétaux, il faudrait plutôt rechercher des êtres vivants hétérotrophes se nourrissant des molécules organiques se formant dans l'atmosphère du satellite (quitte à entrer périodiquement en vie ralentie ou à développer des formes de transport analogues à des graines pour suivre les changements saisonniers...) ». En effet, il y a bien plus d'énergie disponible par le craquage des hydrocarbures formés dans la haute atmosphère et sédimentant à la surface que dans une « éventuelle photosynthèse utilisant un soleil pâlot dont la lueur, les jours de grand beau temps, égale à peine la pleine Lune terrestre ».

Méthane versus eau

Pour comprendre cette différence il faut savoir que la vie à besoin d’un solvant. Sur Terre ce rôle est tenu par l’eau mais sur Titan, elle est gelée... L'eau pourrait être remplacée par le méthane, présent à l'état liquide et en très grande quantité. C’est d’ailleurs le seul liquide disponible en abondance à sa surface. Reste que son utilisation implique des divergences profondes entre la biochimie terrestre et celle de Titan. Pour Roger Raynal, « la variété des atomes composant les molécules organiques doit être beaucoup plus grande que celle observée sur Terre » où, pour l'essentiel, toutes les molécules de la vie sont composées de quatre éléments, CHON (carbone, hydrogène, oxygène et azote). Et de préciser que la réactivité chimique doit « être nettement supérieure sinon, à -180°C, toute vie serait figée dans le froid. Bien des molécules jugées instables sur Terre seraient, à cette température, d'une stabilité parfaite pour un être vivant ».

Le méthane étant un solvant bien moins efficace que l'eau, les molécules de la biochimie titanienne devront être bien plus petites que celles observées sur Terre. « Ainsi, les molécules contenant plus de 6 atomes lourds (autre que de l'hydrogène) ne sont pas solubles dans le méthane, alors que la plupart des molécules intermédiaires du métabolisme terrestre comptent 10 atomes lourds ». De fait, la diversité du paysage évolutif chimique et biochimique est bien moindre sur Titan. Alors que la vie terrestre a procédé par sélection dans une banque de plus de dix millions de molécules, seuls quelques milliers de composés sont envisageables sur Titan.

Des travaux qui ne font pas l’unanimité

Certains aspects du raisonnement de William Bains (astrobiologiste à l'Université Cambridge) sont contestables. Au niveau évolutif, l'astrobiologiste fait l'hypothèse que la vie sur Titan serait apparue dans l'environnement énergétique et chimique actuel. Or, explique Roger Raynal, « le peu que nous savons de l'histoire de Titan nous indique qu'elle a été mouvementée, par exemple avec la perte éventuelle de son l'atmosphère, voire des modifications de l'orbite ». Il suppose également que ce développement s'est réalisé en surface mais « rien n’est moins sur ». Ce que nous savons de Titan permet de dire qu’il paraît bien plus probable que les conditions favorables au développement d'une vie éventuelle « ne se sont pas trouvées réunies (si tant est qu'elles le furent jamais) à la surface glacée du satellite mais dans ses profondeurs », à des températures et pression permettant l'existence dus variété plus importante de composés chimiques, d'eau liquide (éventuellement) et de sources d'énergie (chaleur interne causée par les effets de marée de Saturne) permettant d'alimenter des synthèses prébiotiques à grande échelle.

Pour Roger Raynal « des adaptations ont peut-être permis à ces formes de vies de se développer vers (ou à) la surface, mais il est plus probable que ces éventuels habitants seraient restés confinés dans leur biotope originel, se répandant sous la surface au gré des vicissitudes de l'histoire géologique du satellite ».

Au niveau biochimique, le chercheur oublie que le métabolisme seul ne fait pas la vie. Sur Terre, « elle se caractérise par l'édification de polymères, de molécules géantes qui composent la structure même de la cellule et des êtres vivants : les protéines, les glucides, les acides gras sont ainsi des marqueurs du vivant sont l'assemblage serait problématique à - 180°C ». Les molécules pourtant insolubles dans le sang (protéines, lipides) s'y trouvent tout de même transportées grâce un ensemble de molécules permettant, sinon de les solubiliser, du moins de les distribuer sans encombre.

http://www.flashespace.com/

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Titan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Titan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum d'astronomie :: Astronomie :: Infos du ciel :: Astronomie culture-
Sauter vers: