forum d'astronomie
Gaia Logocerasoleilbbbbb

Bienvenue sur le forum CERA.

Passionnés d'astronomie et de nature, ce forum est le votre. L'inscription est gratuite, ne vous en privez pas Wink

http://www.cera-astronomie.com/profile.forum?mode=register

A très bientôt, au pays du Ciel et de la Terre

forum d'astronomie

Forum d'astronomie et d'environnement, lié à l'association CERA
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Bienvenue au pays des étoiles, du ciel et de la terre. N'hésitez pas à consulter également notre sitehttp://ceraastronomie.wifeo.com/  Pour s'inscrire au CERA  http://ceraastronomie.wifeo.com/adhesion-cera.php

Partagez
 

 Gaia

Aller en bas 
AuteurMessage
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85334
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

Gaia Empty
MessageSujet: Gaia   Gaia Icon_minitimeLun 5 Oct - 7:29

Salut

Lorsque l’Agence spatiale européenne sélectionne en 2000 GAIA comme une des pierres angulaires de son programme scientifique pour succéder à Hipparcos (1989/1993), elle le fait dans l’optique de poursuivre et compléter le travail d’Hipparcos au moyen d’un satellite qui sera plus complet et plus précis.

Hipparcos

Si les objectifs primaires sont les mêmes pour Gaia et Hipparcos, la mission Gaia est beaucoup plus ambitieuse. Elle va surpasser celle d’Hipparcos de plusieurs ordres de grandeur en termes de précision, de magnitude limite et de taille d'échantillon. la précision permettra donc d'améliorer 100 fois les résultats d’Hipparcos.

Hipparcos était un petit satellite de 450 kg qui emportait 2 instruments. Egalement construit par Astrium il a été lancé par une Ariane 4 en 1989 et ouvert la voie à l'astrométrie de très haute précision. Ses observations, distances et mouvements très précis pour plus de 100 000 étoiles, effectuées de 1989 à 1993, ont permis une description détaillée, en trois dimensions, du voisinage solaire. Elles ont également permis de nombreuses applications, de la physique stellaire aux petit corps du Système Solaire, en passant par l'échelle des distances et des âges dans l'Univers.

Ce satellite a principalement fait de l'astrométrie par mesure de la parallaxe et procuré des résultats, non prévus en détail à l'origine, en photométrie, en variabilité concernant les étoiles multiples. Ces avancées scientifiques ont poussé l’Agence spatiale européenne à faire de Gaia une mission plus complète capable de faire de l’astrométrie de la photométrie et de la spectroscopie. Techniquement, c’est un défi qu’Astrium relève actuellement en assurant que le satellite et son instrument à 3 fonctions seront d’une stabilité remarquable d'où des spécifications très pointues sur le contrôle d'attitude, sur les matériaux, les mécanismes et bien sûr, sur le contrôle thermique.

Gaia

Gaia devrait produire une carte du ciel en 3D avec les positions précises de 1 milliard d'étoiles (tous les objets jusqu'à la magnitude 20) alors qu’ Hipparcos s'était limité à quelques 100.000 étoiles. La précision aussi sera démoniaque. Pour les étoiles de magnitude 15, elle atteindra 10 à 25 millionièmes de secondes d’arc, soit pour un observateur placé à Toulouse, l’épaisseur d’un cheveu à Paris ou une pièce d’un euro placée sur la Lune. Les distances seront connues à moins de 20% jusqu'à 30000 années lumière.

Cet ensemble de données révèlera la carte tridimensionnelle et en mouvement de notre Voie Lactée, d'une portée et d’une précision sans précédent, ainsi que les propriétés physiques de chaque étoile, comme la luminosité, la gravité de surface, la température et la composition chimique.

Les bonnes surprises

Les scientifiques s’attendent à pouvoir détecter et caractériser des dizaines de milliers de systèmes planétaires extrasolaires et plein d'autres à-côtés comme un catalogue exhaustif des astéroïdes, des naines brunes et quelque 500000 quasars.

Avec Hipparcos, on a pu découvrir de tous petits compagnons tournant autour d'étoiles proches, des compagnons plus de dix fois moins lourds que le Soleil. Avec Gaia, il sera possible de faire inventaire complet de toutes les grosses planètes orbitant autour de toutes les étoiles situées à moins de 200 à 500 pc du Soleil. On estime à environ 50 000 le nombre de systèmes planétaires qu'il sera ainsi possible de découvrir !

De plus, Gaia va cartographier le Système Solaire en détail détectant ainsi des centaines de milliers de petits corps (astéroïdes, comètes). Au-delà de la Voie Lactée, il observera des objets extragalactiques comme les supernovas et les quasars, et de nombreuses galaxies distantes.

Un potentiel de découverte important

N’ayant aucune cible privilégiée à l’avance, le relevé Gaia possède un important potentiel de découverte. Il pourrait révolutionner beaucoup de disciplines scientifiques galactiques et dans d’autres domaines, par exemple l’évolution stellaire, la distribution de la matière noire ou la relativité générale.

Note

Il aura fallu 10 ans aux scientifiques pour exploiter l’ensemble des données fournies par Hipparcos. En passant 1s pour traiter les données recueillies par Gaia pour 1 objet, il faudra 30 ans pour exploiter l'ensemble des données acquises pendant les opérations !

souce http://www.flashespace.com/html/oct09/05a_10_09.htm

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85334
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

Gaia Empty
MessageSujet: Re: Gaia   Gaia Icon_minitimeLun 5 Oct - 7:29

Salut

Pour répondre aux objectifs des scientifiques, le satellite GAIA est construit à partir de contraintes très fortes. Il faut assurer au satellite et aux instruments une stabilité absolue d'où des spécifications élevées sur le contrôle d'attitude, sur les matériaux, les mécanismes et bien sûr, sur le contrôle thermique.

Sélectionnée comme pierre angulaire de l'ESA en 2000, la mission est prévue pour un lancement en 2012 sur le point de Lagrange L2 (1,5 millions de km) par un lanceur Soyouz depuis le Centre spatial guyanais. Après plusieurs études de faisabilité et de pré-développements technologiques, sa maîtrise d’œuvre a été confiée à Astrium en 2006.

Depuis, le programme est entré en phase de réalisation, assemblage et tests. En Angleterre, Astrium a validé le logiciel de bord, l’antenne active et l’unité de traitement vidéo. A Friedrichshafen, en Allemagne, les équipes d’Astrium travaillent sur les systèmes de propulsion et de contrôle thermique. En Espagne, le centre Barajas d’Astrium à Madrid vient de livrer la structure carbone du satellite.

Astrium est également responsable de la définition et du développement de l’instrument optique embarqué sur le satellite. La performance de stabilité extrême requise pour les optiques est rendue possible par l’utilisation de Carbure de Silicium pour fabriquer l’ensemble des structures et des miroirs des télescopes. L’utilisation de ce matériau céramique pour des applications spatiales a été introduite et développée par Astrium depuis plusieurs années en raison de ses propriétés de rigidité spécifique (rapport rigidité/densité) et de stabilité (faible dilatation propre associée à une forte conduction thermique).

Le tore, pièce de soutient mécaniquement

Astrium vient d’annoncer avoir validé l’un des défis technologiques majeurs du programme Gaia : la structure de l’instrument. Sans elle, la mission permettant aux scientifiques de détecter, répertorier et positionner avec une précision inégalée 1 milliard d’objets célestes : étoiles de notre galaxie, galaxies environnantes et météorites du système solaire, serait impossible.

Cette pièce unique au monde, réalisé par brasage de 17 segments est le fruit de la coopération entre Astrium, maître d’œuvre du satellite, concepteur de la structure, et le céramiste Boostec, en charge de sa fabrication.

Cette structure de 3 mètres de diamètre soutient mécaniquement et assure la stabilité de l’ensemble des éléments soit un total de 670 kg, dont 2 télescopes et un plan focal d’environ 200 kg. Boostec a réalisé l’usinage et le frittage, puis l’assemblage par brasage dans le four à grand diamètre développé pour le miroir primaire du télescope spatial Herschel.

source http://www.flashespace.com/html/oct09/05_10_09.htm

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85334
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

Gaia Empty
MessageSujet: Re: Gaia   Gaia Icon_minitimeMer 16 Oct - 23:32

Salut

Gaia, le satellite d’astrométrie européen qui doit notamment procéder au recensement d’un milliard d’étoiles dans notre galaxie, se trouve actuellement au centre spatial guyanais. Il est l’objet de toute une préparation, et son bouclier thermique est en cours d’installation, en vue de son lancement le 20 novembre.

Le satellite d’astrométrie Gaia, dont les mesures nous aideront à mieux comprendre l’origine et l’évolution de l’univers, sera lancé dans un peu plus d’un mois. Construit par Astrium, ce satellite est en Guyane depuis cet été. Installé dans le bâtiment S1B du centre spatial guyanais, il est préparé pour son lancement, le 20 novembre. Actuellement, c’est le bouclier thermique qui est posé sur le satellite, par les équipes d’Astrium et de Sener (l’entreprise espagnole qui l’a construit).

Ce bouclier sera déployé après le lancement de Gaia. Il se compose de 12 panneaux distincts qui se déploieront à la base du satellite pour former un disque presque circulaire d’un peu plus de 10 m de diamètre.

http://www.flashespace.com/

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85334
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

Gaia Empty
MessageSujet: Re: Gaia   Gaia Icon_minitimeJeu 19 Déc - 23:35

Salut

La sonde européenne d'astrométrie Gaia doit être lancée ce 19 décembre à 10 h 12 min 19 s, par une fusée Soyouz depuis la base spatiale de Kourou.

Direction : le point L2 de Lagrange, à 1,5 millions de kilomètres du Soleil.

http://www.cieletespace.fr/node/11269

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85334
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

Gaia Empty
MessageSujet: Re: Gaia   Gaia Icon_minitimeJeu 19 Déc - 23:40

Salut

À l’image du réseau social, Gaia sera en mesure de donner le "profil" de chaque astre, comportant sa position dans l’Univers, sa trajectoire et ses caractéristiques physiques et lumineuses.

Le satellite européen Gaia a été lancé par une fusée Soyouz, ce jeudi 19 décembre 2013, depuis Kourou, en Guyane. Durant cinq ans, il dressera une carte en 3D d’un milliard d’étoiles de la Voie lactée. Un trésor de données inédites, un extraordinaire catalogue astral qui devrait être finalisé en 2020.

Gaia va en effet fournir une sorte de « Facebook de la Voie lactée ». Avec, à l’image du réseau social, une page consacrée à chaque astre, comportant, en guise de « profil », sa position dans l’Univers, sa trajectoire et ses caractéristiques physiques et lumineuses.

Que d’étapes franchies depuis la liste des 700 étoiles établie par Hipparque au 2e siècle avant notre ère ! Quatre siècles plus tard, le catalogue de Ptolémée en listait 1025, visibles depuis Alexandrie. Ce catalogue est demeuré mille ans durant la référence des mondes occidental et arabe.

Dans les années 1980, le catalogue le plus complet ne réunissait que 1500 étoiles. L’astrométrie — la mesure de la position des astres et de leur vitesse — piétinait, gênée par l’atmosphère terrestre. Le premier vrai séisme a eu lieu depuis l’espace en 1989, année de lancement du satellite européen Hipparcos. En quatre ans, celui-ci a mesuré les coordonnées de plus de 118.000 étoiles, avec une précision jusque-là inégalée.

http://www.sciencesetavenir.fr/espace/20131219.OBS0164/gaia-pour-fournir-le-facebook-de-la-voie-lactee.html

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Clavius
Soleil
Soleil
Clavius

Nombre de messages : 85334
Localisation : Melmac
Date d'inscription : 17/10/2004

Gaia Empty
MessageSujet: Re: Gaia   Gaia Icon_minitimeVen 10 Jan - 17:46

Salut

Il a atteint le 8 janvier son orbite opérationnelle, à quelque 1,5 million de kilomètres de la Terre. Sa mission : cartographier en 3D la Voie lactée.

LAGRANGE 2. Gaia a entamé son voyage le 19 décembre 2013, lancé par une fusée Soyouz depuis le Centre spatial guyanais. Le télescope est positionné sur un poste d'observation privilégié, le point de Lagrange 2, qui suit notre planète dans sa révolution autour du Soleil.
Une mission de 5 ans

Une "petite correction de trajectoire" doit encore être effectuée la semaine prochaine pour compléter la manoeuvre importante réalisée mardi 7 janvier 2014, a précisé l'ESA (Agence spatiale européenne) dans un communiqué.

"Atteindre l'orbite autour du point L2 est une entreprise assez complexe, les propulseurs de Gaia devant pousser le satellite dans la direction souhaitée tout en gardant les instruments scientifiques fragiles à l'abri du soleil", a expliqué David Milligan, directeur des opérations.
"Après un beau lancement depuis Kourou le mois dernier, nous sommes très heureux d'avoir aujourd'hui atteint notre destination et nous sommes impatients de démarrer nos opérations scientifiques dans les prochains mois", a ajouté Giuseppe Sarri, responsable de projet.

Une fois que les instruments auront été pleinement testés et calibrés, une activité qui doit encore se poursuivre pendant quatre mois, le télescope pourra entamer sa mission de cinq années.

DISTANCE. Il localisera un milliard d'étoiles, chacune étant observée environ 70 fois, à chaque passage. Le satellite doit déterminer la position et le mouvement des étoiles mais également la distance qui les sépare de la Terre, le paramètre le plus difficile à obtenir. Pour plus de plus de 99% d'entre elles, cette distance n'a jamais été mesurée avec précision.

http://www.sciencesetavenir.fr/espace/20140110.OBS1988/gaia-le-telescope-spatial-europeen-est-arrive-a-destination.html

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://www.pollution-lumineuse.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




Gaia Empty
MessageSujet: Re: Gaia   Gaia Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum d'astronomie :: Astronomie :: l'aventure spatiale-
Sauter vers: